Réveillon du 31 décembre et Covid19 en Corse : 340 policiers et gendarmes mobilisés pour les contrôles

Le réveillon du 31 décembre ne ressemblera pas à ceux des années précédentes. Le ministre de l'Intérieur appelle les préfets à durcir les mesures pour le Nouvel An. Les autorités préfectorales de l'île ont déjà prévu des contrôles renforcés.

En Corse, 340 policiers et gendarmes ont été mobilisés pour veiller au respect du couvre-feu durant la nuit du Nouvel An.
En Corse, 340 policiers et gendarmes ont été mobilisés pour veiller au respect du couvre-feu durant la nuit du Nouvel An. © Loïc Venance / AFP

Tolérance zéro. Pour la nuit du Nouvel An, la préfecture de Corse annonce des contrôles renforcés.

Car ce 31 décembre, suite à l'épidémie de Covid19, en plus des restaurants fermés et de l'interdiction des fêtes en grand nombre, le couvre-feu entre 20 heures et 6 heures du matin est maintenu. 

Pour faire respecter la consigne sur l'ensemble de l'île, 340 policiers et gendarmes vont être mobilisés sur l'ensemble de l'île – 160 en Corse-du-Sud et 180 en Haute-Corse. " Il s'agit d'un contrôle très strict du couvre-feu. C'est une mesure très compliquée à assumer collectivement, mais qui est totalement nécessaire au vu de la situation. Les contrôles seront importants de manière statique ou de manière dynamique en ville ou en zone gendarmerie", prévient Alain Charrier, secrétaire général de la préfecture de Corse-du-Sud. 

6 personnes maximum pour les rassemblements

En cas de contrôle, les contrevenants risquent 135 € d'amende pour une première infraction. Le gouvernement recommande également de limiter les rassemblements à 6 personnes, aucune sanction n'est prévue en cas de dépassement sauf si la fête sort du cadre privé.

Une fois passé en 2021, pas de relâchement pour autant, les autorités locales annoncent d'ores et déjà que le durcissement des contrôles se maintenu début janvier.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société nouvel an événements sorties et loisirs police sécurité