• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Sulidarità pourrait intensifier ses actions si trois prisonniers n'étaient pas rapprochés en Corse

Nouvelle intervention médiatique mercredi pour l'Associu Sulidarità et la Ligue des Droits de l'Homme à Ajaccio, tous demandent le rapprochement à Borgo de 3 prisonniers : Cédric Courbey, Pasquale Pozzo di Borgo et Antoine Pes. 

Par Michèle Mignot

Nouvelle mobilisation de l'associu Sulidarità et de la LDH mercredi en fin d'après-midi devant les grilles de la préfecture de Corse du Sud.

Les membres de Sulidarità réclament une fois encore le rapprochement de trois hommes incarcérés sur le continent vers la prison de Borgu.

Les familles et avocats de Cedric Courbey, Pascal Pozzo di Borgo et Antoine Pes étaient là également.

Tous promettent d'intensifier leurs actions si jamais ces détenus n'étaient pas rapprochés dans un délai d'un mois.

Dumè Tafani
Dumé Tafani Vice Président " Associu Sulidarità "

Pascal Pozzo di Borgo est incarcéré depuis le 10 octobre 2014,  il est en détention provisoire à la prison de Villepinte. Antoine Pes a été interpellé en octobre 2015, il est en détention provisoire à la prison de Meaux ainsi que Cédric Courbey interpellé le 4 avril 2014, également en prison à Meaux.

Ils restent incarcérés hors de corse au motif qu’ils doivent rester proches et à disposition de leur magistrat - instructeur. 
 

Interdiction d'achat et de détention de toute arme

Sulidarità a également relevé et dénoncé l'application du code de la sécurité intérieure qui a pour conséquence l'interdiction d'achat et de détention de toute arme: fusil, carabine de chasse, couteau... Tous les condamnés après 1989 (année du vote de la loi d'amnistie) sont concernés par cette interdiction.

Dominique Tafani est concerné par cette mesure, ayant été condamné en 2005 pour association de malfaiteurs terroriste. Il l'a appris par un courrier de la préfecture de Corse.

Il se voit par conséquent privé de pratique de la chasse, "un des loisirs les plus répandus en Corse" et précise qu'il  n'acceptera pas "qu'on le déssaisisse d'armes légalement détenues"

 

Sur le même sujet

Fête de la musique : à Bastia, trois studios de répétitions mis à disposition de groupes amateurs

Les + Lus