Télévision : In Tantu per l'Ambiente s'intéresse à l'herbier de posidonie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alain Stromboni .

Ce mardi, sur France 3 Corse ViaStella, le numéro de rentrée d'In Tantu per l'Ambiente est consacré à la posidonie. D'une importance capitale pour l'écosystème méditerranéen, cette plante aquatique est notamment menacée par le mouillage des bateaux et doit faire face au réchauffement climatique. Quelles sont les solutions pour la préserver ? C'est la question abordée par Jean-André Marchiani et ses invités.

Apparue il y a 100 millions d'années, la posidonie est une plante aquatique endémique de la Méditerranée, une mer où l'on recense quelque 1 million 500.000 herbiers. Autour de la Corse, il y en aurait 53.000. 

Menacées et protégées depuis 1988, les posidonies sont indispensables à l’écosystème sous-marin et terrestre. En effet, elles freinent et atténuent la houle tout en protégeant le littoral de l'érosion.  

Cette plante à fleurs doit aussi son surnom de "poumon de la Méditerranée" à sa capacité à produire de l'oxygène. En Corse, à dix mètres de profondeur, un mètre carré d'herbier de posidonie peut dégager jusqu'à 14 litres d'oxygène par jour.

Depuis plusieurs années, la "posidonia oceanica" est en déclin. En cause : l'activité humaine, le mouillage de bateaux de plus en plus nombreux et le réchauffement climatique avec une température de l'eau qui ne cesse d'augmenter.

Face à ces différentes problématiques, quelles sont les solutions pour sauvegarder les herbiers de posidonie ?

Pour en discuter, Jean-André Marchiani s'est entretenu avec Pierre Lejeune, directeur général de la Stareso de Calvi, et Kevin de Freitas, chargé de mission au parc marin du Cap Corse.

Retrouvez l'intégralité de l'émission ci-dessous: 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité