Tourisme : les professionnels du secteur notent un raccourcissement des séjours

Il y a quelques jours, les Gîtes de France Corse tenaient leur assemblée générale à Corte. Le mois de mai s'annonce plutôt bon + 7 % de fréquentation, quant aux professionnels, ils notent un changement de comportement des touristes et un allongement de la saison.

Bernard est propriétaire de 4 hébergements à Petracurbara dans le Cap Corse. Mais en ce mois d’avril aucun de ses gîtes n'a trouvé preneur. « Ce gîte est inoccupé, il sera occupé la semaine prochaine pour un très court séjour puisqu’il y a de plus en plus de demandes pour des courts séjours et non plus à la semaine », indique-t-il.

Bernard est un habitué des locations, cela fait 18 ans que les touristes profitent de ses gîtes. Du bouche à oreille à ses débuts, il a désormais fait le choix du site de réservation Clévacances.

Cette plateforme lui permet d'obtenir un label qui certifie une qualité. Pour autant, l'avant-saison est difficile. « En avant-saison ça devient de plus en plus compliqué. C’est très parsemé, le remplissage est plutôt mauvais par rapport à 10 ou 15 ans en arrière. Ça s’est peut-être un peu reporté sur l’arrière-saison qui meilleure, peut-être dû aux transports, aux low-cost qui continuent plus loin dans la saison », continue-t-il.



Des signes encourageants


Autre plateforme : les Gîtes de France. Un label qui connaît un vrai engouement en Corse avec 140 nouveaux hébergements certifiés depuis octobre.
Même si le mois d'avril est moins porteur, les signes sont encourageants pour la saison estivale. 14 semaines par gîte sont déjà réservées à cette période contre 16 semaines l'année dernière.

Ce qui évolue en revanche, c'est le comportement des touristes avec des séjours de plus en plus courts. « Les réservations évoluent, nous avons de plus en plus de demandes de dernière minute et aussi des demandes de séjours décalés. Maintenant, sur le locatif, le samedi au samedi ne correspond plus vraiment à ce que cherche la clientèle. Les touristes s’adaptent aussi aux tarifs des transports et donc certains vont faire uniquement un long week-end de cinq jours, ou bien cinq jours en Haute-Corse et cinq jours en Corse-du-Sud », indique Dominique Chilotti, directrice Gîtes de France Corse.

Bonne nouvelle cette année pour les propriétaires de gîtes, les réservations sont en hausse de 7% au mois de mai.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter