Cet article date de plus de 3 ans

Trois établissements hospitaliers insulaires en conflit contre l’ARS et le ministère de la Santé

Tension persistante dans le secteur de la santé et toujours pas d'issue. Plusieurs conflits sont en cours pour obtenir des moyens auprès de l'Agence régionale de la Santé et du gouvernement. Ce mercredi, comme annoncé, le STC de l'hôpital de Castelluccio a organisé une nouvelle action.
© Stéphane Lapera/France 3 Corse ViaStella
À 18 heures ce mercredi, ils sont plus d'une centaine de grévistes de l'hôpital de Castelluccio à bloquer l’accès au port de commerce d’Ajaccio.

Le ton se durcit et les actions s'intensifient avec toujours les mêmes revendications adressées à l'ARS et au ministère de la Santé. La demande d’une enveloppe de cinq millions d'euros pour la réfection de certains bâtiments et la concrétisation d'un service de psychogériatrie.
durée de la vidéo: 01 min 35
conflits etablissements hospitaliers



« Bluff »


Le conflit se poursuit aussi à l'hôpital de Bastia où quatre membres du personnel ont entamé une grève de la faim il y a 17 jours. Elles demandent une enveloppe de 15 millions d'euros de trésorerie afin de pouvoir, entre autre, payer les fournisseurs. « On est face à un mépris total du ministère, de la préfecture et de l’ARS. Oui on va s’installer ici parce qu’ils nous ont laissé sous-entendre que c’était du bluff », indique Viviane Albertelli, déléguée C.G.T. au C.H.U. de Bastia.

Troisième conflit, les responsables de la clinique de l'Ospedale ont été reçus en préfecture hier, mardi. Ils se disent confiants quant au maintien des services d'urgences et de maternité et pour ce qui est du versement de deux millions d'impayés depuis 2015.

Trois conflits qui opposent trois établissements hospitaliers à l'ARS et au ministère de la Santé. Pour l'heure, aucune communication des autorités et aucune concertation officielle entre les différents syndicats qui portent les conflits.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société mouvement social économie social