Venzolasca : un homme tué par balles

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.Stromboni (avec AFP)

Mercredi soir, un homme de 38 ans a été tué par balles sur la commune de Venzolasca. Il s'agit de François-Xavier Poli, un entrepreneur spécialisé dans le terrassement et inconnu des services des police.

Mercredi 10 août, vers 21h50, le corps sans vie d'un homme a été découvert sur un chemin de campagne située sur la commune de Venzolasca. La personne décédée présentait des blessures par balles.

"La victime a été découverte par un élu local, parti à sa recherche en début de soirée à la suite d’un appel téléphonique de la compagne du défunt qui s’inquiétait de ne pas le voir revenir de son footing", a indiqué Arnaud Viornery, procureur de la République de Bastia dans un communiqué.

L'homme tué par balles se nomme François-Xavier Poli. Âgé de 38 ans et père de deux filles, cet entrepreneur de la microrégion spécialisé dans le terrassement "n'était pas connu des services de police et de gendarmerie" précise le parquet de Bastia.

Il était également un ancien joueur de football du Cercle Athlétique Bastiais.

Un véhicule retrouvé calciné

Dans la foulée de cet homicide, vers 22h40, un véhicule a été retrouvé incendié sur la commune de Canale-di-Verde, à 40 kilomètres au sud de Venzolasca.

"On ne sait pour l'instant s'il y a un lien entre les deux événements", précise-t-on du côté du parquet de Bastia.


L'enquête, ouverte pour assassinat, a été confiée en co-saisine à la section de recherches de la gendarmerie de Corse et à la brigade de recherches de Bastia.

Ce jeudi matin, les enquêteurs et les techniciens en identification criminelle sont retournés sur place pour effectuer de nouvelles constatations.

Réaction de "Maffia nò, a vita iè"

À la suite de cet homicide, le collectif "Maffia nò, a vita iè" a réagi sur son site internet. 

"Quelles que soient les circonstances de cet assassinat, notre collectif s’exprimera toujours lorsque l’on porte atteinte à la vie humaine. Nous exhortons tous les acteurs politiques et économiques de l’île a prendre leur responsabilité en brisant un silence suicidaire pour notre devenir collectif. Il est triste de constater que le nombre d’entrepreneurs assassinés ou victimes d’attentats ne cesse de croître sans que les syndicats professionnels s’en émeuvent. Nous déplorons que l’impunité encourage tous ces bourreaux à agir. Les pouvoirs régaliens doivent se remettre en cause et agir avec plus d’efficacité.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité