Les vitres teintées à l'avant des voitures désormais interdites

© Bruno Levesque / MAXPPP
© Bruno Levesque / MAXPPP

Terminé le petit tour incognito en 4x4 ! A partir de ce dimanche, les conducteurs de véhicule dont les vitres avant sont surteintées seront sanctionnés d'une amende de 135 euros et se verront retirer trois points de permis.

Par France 3 Corse ViaStella

La mesure entre en vigueur au 1er janvier 2017. Les vitres avant des automobiles - pare-brise et vitres latérales -  doivent respecter un taux de transparence de 70%, soit la norme en vigueur sur les vitrages vendus sur des véhicules neufs.

Au-delà de ce seuil, le teintage des vitres est dangereux explique le Conseil national de la sécurité routière (CNSR). Cette interdiction vise les automobilistes qui ont posé ou fait poser un film pour surteinter les vitres de leurs véhicules.

"De l'extérieur, il devient difficile, voire impossible, de maintenir le contact visuel avec le conducteur et ainsi d'anticiper sa conduite", explique la Sécurité routière, qui souligne aussi qu'en cas de surteintage, il devient difficile d'observer des infractions type "usage du téléphone au volant ou le défaut de port de la ceinture".

135 euros et trois points

Et justement, en cas de non-respect, les contrevenants s'exposent à une sanction identique à celle prévue pour le défaut de ceinture de sécurité ou l'usage du téléphone : 135 euros d’amende et un retrait de 3 points sur le permis de conduire.

Les conducteurs avaient 6 mois pour mettre aux normes leur véhicule, depuis la publication du décret datant du 13 avril.

Toutefois, deux dérogations sont prévues : l’une accordées aux malades atteints des pathologies de la peau et l’autre… aux véhicules blindés.

Sur le même sujet

Les + Lus