Cet article date de plus de 8 ans

Skylander - Le tribunal de commerce de Briey maintient la période d'observation jusqu'au 4 avril

Les juges meurthe-et-mosellans n'ont pas tranché sur le choix d'un éventuel repreneur chinois ou autre. Nouvelle audience le 4 mars à 15h. Les salariés veulent continuer d'y croire mais leur moral est bien bas.
Modélisation 3D de l'avion skylander.
Modélisation 3D de l'avion skylander. © France Télévisions Lorraine.
Les salariés se sont exprimés sur Twitter sitôt la décision des juges rendue, jeudi 7 février à la mi-journée.

© Twitter @Quilvole
© Twitter @Quilvole

 

Les salariés veulent encore y croire et mise sur le projet chinois de Hong-Kong

Interrogée en direct par Mathieu Morel dans le e1213 Lorraine, le journal télévisé interactif de la mi-journée de France 3 Lorraine, Nathalie Hannis, représentante des salariés de SkyAircraft s'est montrée combative malgré la longueur du processus de re-décollage espéré du dosssier.
"Le moral est au plus bas, c'est dur tout les matins d'aller travailler en sachant qu'il va falloir attendre encore un mois la décision du tribunal. Mais on y croit à ce projet et à cet avion et c'est pour cela qu'il est important que nous n'ayons pas été placé aujourd'hui en liquidation. Nos salaires n'ont pas encore été payés mais le tribunal nous a indiqué qu'ils le seraient sous 48h, ce que nous espérons. Nous attendons également beaucoup de l'offre des investisseurs de Hong-Kong sur laquelle nous misons car elle nous semble la plus sérieuse mais est surtout la seule aujourd'hui. Cette offre de reprise met en avant la poursuite du projet Skylander, son développement et sa fabrication en Lorraine et surtout elle préserve l'emploi" sur place à Chambley (54). "Il n'était pas question en revanche de soutenir l'offre de poursuite d'activité présentée par Serge Bitboul à la fois parce qu'elle s'accompagnait de l'arrêt de l'activité et d'un plan social inacceptable (50 emplois maintenus sur les 147)", a précisé la représentante des salariés.

Concernant les projets de reprise évoqués, un nouvel examen des dossiers aura lieu le 4 mars à 15 h. Il portera sur les offres qui auront été déposées avec l'ensemble des pièces. Les repreneurs intéressés doivent désormais fournir ces éléments administratifs et financièrs avant le 15 février à midi.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
skylander justice social économie