L'homme soupçonné être l'étrangleur de la Robertsau a avoué ses crimes ce matin

Son avocat, Maître Moser, confirme que l'homme interpellé il y a 15 jours et soupçonné par la police d'être l'étrangleur de la Robertsau, grâce à ses empreintes de la paume de la main, a bien avoué ce matin ses crimes : un meurtre et 2 tentatives de meurtre par strangulation en 1986.

© France 3 Alsace
Celui que la police pense être l'étrangleur de la Robertsau vient d'avouer, ce matin, ses crimes commis en 1986 :
- le meurtre par strangulation d'une adolescente de 17 ans
- 1 tentative de meurtre par strangulation de sa soeur agée de 18 ans.
- 1 tentative de meurtre par strangulation d'une fillette de 11 ans.
Actuellement détenu à la prison de l'Elsau, l'homme a d'abord avoué ce matin ses crimes à son avocat puis au juge d'instruction et mis en examen.
Interview de maître Moser, avocat du prévenu :
durée de la vidéo: 06 min 59
L'étrangleur de la Robertsau
Interpellé le lundi 22 janvier en Gironde l'homme avait été amené vendredi 25 janvier au matin à Strasbourg depuis Bordeaux pour être présenté à un magistrat instructeur à Strasbourg. Le parquet avait requis un mandat de dépôt à son encontre. Âgé de bientôt 51 ans, il avait été mis en examen devant un juge d'instruction.



Retrouver toute l'affaire de l'étrangleur de la Robertsau.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers