Vandoeuvre veut sa ligne 3

Le maire de Vandoeuvre-lès-Nancy, Stéphane Hablot, ne décolère pas : il veut que sa commune soit correctement desservie par les transports en commun, et milite pour la mise en service de la fameuse "ligne 3", en projet depuis 15 ans, qui donnerait satisfaction aux nombreux usagers.

Vandoeuvre ne devrait pas avoir sa ligne 3.
Vandoeuvre ne devrait pas avoir sa ligne 3.

Le contexte

Stéphane Hablot est particulièrement virulent lorsque l'on évoque le projet de "ligne 3".
Le maire se bat contre vents et marées pour que le projet aboutisse.
Dans le collimateur, la Communauté Urbaine du Grand Nancy (CUGN).

Un document extrait du Plan de Développement Urbain (PDU) de 2006, montre clairement le projet initial, qui aurait donné satisfaction aux élus Vandopériens : un tracé qui arrive en plein Vandoeuvre, avec création d'un " Point Relais " qui aurait permis de développer l'action véhicule personnel - transports en commun.
Un projet satisfaisant pour Vandoeuvre.
(infographie Claude Mangin)
Un projet satisfaisant pour Vandoeuvre. (infographie Claude Mangin)

Mais, 6 ans après, la commission de travail, fin décembre 2012, met à mal le projet.
La ligne 3 s'arrête à Laxou, et plus de Parc Relais.
La ligne s'arrête à Laxou-Provinces. Vandoeuvre n'est plus desservie.
La ligne s'arrête à Laxou-Provinces. Vandoeuvre n'est plus desservie.

Selon le maire de Vandoeuvre, seuls 300 000 euros de plus suffiraient à pérenniser le projet " Vandoeuvre Robertval ".

Ministre de la Ville et ANRU

Alors que Vandoeuvre doit engager un vaste plan de rénovation urbaine, de 60 millions d'euros, l'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) donne un avis favorable au projet d'avenant à la convention de rénovation urbaine passée avec le Grand Nancy, sous certaines conditions, notamment la desserte de Vandoeuvre par une ligne en site propre, qui entre en droite ligne dans le fameux projet de ligne 3.
(voir encadré).

Le ministre de la Ville, François Lamy, en visite a Vandoeuvre le 23 novembre dernier, a également évoqué le désenclavement du centre-ville avec le président de la CUGN, André Rossinot., et lui a rappelé ses engagements au travers de al convention ANRU;

La CUGN

André Rossinot, président du Grand Nancy, qui signait jeudi après-midi le financement de la ligne 2, a été interrogé par notre équipe sur cet épineux problème de ligne 3 à Vandoeuvre.
Le président a indiqué que le schéma de transport urbain serait évoqué vendredi après-midi, à la réunion de communauté urbaine, "où outre le projet de ligne 3, un véritable schéma de réseau de transports urbains serait à l'ordre du jour".



" La ligne de Transports en Commun en Site Propre (TCSP) desservira l'ensemble des secteurs, pour un terminus à Champ le Boeuf.
La gare TGV sera accessible en 25 minutes depuis la dernière station.
L'aménagement de l'avenue Pinchard a été préparé pour accueillir le trolleybus.
Le quartier des Nations (Vandoeuvre, ndlr) sera également desservi par un TCSP.
A cet effet, le boulevard de l'Europe fera l'objet d'une importante restructuration qui permettra sa transformation en boulevard urbain.
Le comité d'engagement a rappelé l'intérêt de pouvoir réaliser la ligne de TCSP dans les délais du projet ANRU pour en favoriser la réussite";
(extrait document Ville de Vandoeuvre)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun