Eoliennes allemandes face à Malbrouck : le préfet demande des précisions

© France 3 Lorraine.
© France 3 Lorraine.

Nacer Meddah ne remet pas le projet allemand en cause, il ne le peut pas car il est conforme au droit allemand et européen. Mais il demande des précisions en terme d'impacts visuel et environnemental.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Le préfet de Moselle, Nacer Meddah, a profité de sa semaine de découvertes et de promotion des sites touristiques mosellan pour évoquer le dossier des l'implantation d'éoliennes allemandes sur le territoire sarrois face au chateau de Malbrouck à Manderen (Moselle).

Le représentant de l'Etat s'est rendu sur place, jeudi 8 août 2013, en compagnie de représentants du conseil général de la Moselle (propriétaire et restaurateur de l'édifice dans les années 90) et du maire de la commune. Il a évoqué à cette occasion le courrier qu'il a cosigné avec le président de l'institution départementale, Patrick Weitten, à l'attention d'Annegret Kramp-Karrenbauer, la Ministre-Présidente du Land de Sarre, dans lequel il demande que lui soit transmis des simulations visuelles de ce projet d'implantation d'éoliennes face au château mosellan.

Il souhaite également avoir accès à des études d'impact précises notamment sur l'impact environnemental de ces constructions sur les zones frontalières classées Natura 2000.

Pour autant Nacer Meddah n'envisage pas de remise en cause du projet qui relève du droit allemand et semble en conformité avec le droit européen. Il n'en a de toutes façons pas la possibilité. Une déception pour le maire de Manderen.

DMCloud:94699
Eoliennes allemandes : le Prefet défend Malbrouck


Sur le même sujet

Les + Lus