Attaques de moutons : l’abattage des chiens errants est autorisé

Les préfets de l’Aube et de la Haute-Marne ont décidé l’abattage des chiens errants la nuit suite aux multiples attaques de troupeaux occasionnant la mort par égorgement ou par euthanasie suite à des blessures graves, d’une cinquantaine de moutons.

L'une des bêtes attaquées.
L'une des bêtes attaquées. © Photo : Bernard PIOT
Les territoires concernés par cette mesure sont les suivants :Les premières mesures mises en place n’ont pas permis jusqu’à présent de mettre fin aux attaques ni d’identifier les prédateurs.

Les préfets de l’Aube et de la Haute-Marne décident conjointement d’autoriser l’abatage des chiens errants la nuit pendant une durée d’un mois sur les territoires concernés par les gardes de l'office national de la chasse et de la faune sauvage et les lieutenants de louveterie dûment habilités dans leur département. 

Ces mesures sont valables uniquement pour les nuits, de 22 heures à 6 heures le lendemain matin, du 4 septembre 2013 au 3 octobre 2013.

Voir notre reportage

 

Selon a loi...
Selon la loi, est considéré comme en état de divagation tout chien qui, en dehors d'une action de chasse ou de la garde ou de la protection du troupeau, n'est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de portée de voix de celui-ci ou de tout instrument sonore permettant son rappel, ou qui est éloigné de son propriétaire ou de la personne qui en est responsable d'une distance dépassant cent mètres.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture chasse nature environnement