• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Le transporteur Mory Ducros en dépôt de bilan

Le transporteur possède quatre agences en Alsace / © Google street view
Le transporteur possède quatre agences en Alsace / © Google street view

Le transporteur Mory Ducros, 5000 salariés, a annoncé ce matin au cours d'un comité d'entreprise extraordinaire être en cessation de paiement et demande son placement en redressement judiciaire. En Alsace, le transporteur possède quatre agences : Strasbourg, Mulhouse, Illzach et Saint-Louis.  

Par C. Lang avec AFP

"L'entreprise Mory Ducros vient d'annoncer sa cessation de paiement et mise sous protection avec demande de redressement", a déclaré Fabian Tosolini, secrétaire national de la Fédération des transports de la CFDT, depuis Torcy (Seine-et-Marne), où se tenait le comité d'entreprise extraordinaire de Mory-Ducros.

L'information, communiquée à Fabian Tosolini par le représentant CFDT assistant au comité d'entreprise, "déclenche une nouvelle lutte pour l'emploi et une véritable course contre la montre devant le tribunal", a commenté le représentant syndical.

Mercredi, la CFDT, premier syndicat dans l'entreprise, avait sonné l'alarme: "on s'attend à ce que la direction de l'entreprise annonce lors de ce comité d'entreprise un plan de restructuration considérable", de l'ordre de "2.000 à 3.000 suppressions d'emploi".

4 agences en Alsace 


La direction du transporteur Mory Ducros, en cessation de paiement et qui emploie 5.000 salariés, a officiellement confirmé avoir demandé le placement de l'entreprise en redressement judiciaire. "La société a décidé de solliciter auprès du Tribunal de commerce de Pontoise l'ouverture d'une procédure collective", a annoncé la direction dans un communiqué publié à l'issue d'un comité d'entreprise extraordinaire. "Cela correspond à une procédure de redressement judiciaire", a précisé une porte-parole du transporteur.

Mory Ducros, né de la fusion l'an dernier de Mory et de Ducros, fait partie des entreprises éligibles aux prêts d'urgence du "plan de résistance" économique annoncé par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg il y a une semaine.

Le transporteur possède quatre agences en Alsace, à Strasbourg, Mulhouse, Illkirch et Saint-Louis. 

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus