• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Dépénalisation du stationnement : les maires pourraient fixer eux-mêmes le montant des amendes

© France 3 Alsace / archives
© France 3 Alsace / archives

Jeudi dernier, l'Assemblée nationale a voté la dépénalisation des PV de stationnement. Une mesure réclamée depuis longtemps par les élus locaux qui pourrait permettre aux maires de déterminer librement le prix du stationnement et le montant de l'amende.   

Par Mathieu Guillerot

Tout est parti d'un constat du sénateur PS Jean-Jacques Filleul, à l'origine de la mesure : " L'amende est peu dissuasive à Paris alors qu'elle est excessive dans nombre de petites communes."
En perdant sa qualité d'infraction, le non respect du stationnement, actuellement sanctionné par une amende de 17 euros uniformisée sur tout le territoire, entraînerait une amende dont le montant serait déterminée par le lieu et le tarif du stationnement pratiqué.

Dans ce nouveau système tenant compte des spécificités de chaque commune, les maires mettent en avant leur volonté de baisser le prix des contraventions. Les opposants eux, craignent que des sociétés privés soient chargées de contrôler les stationnements dans une seule logique de rentabilité financière, et estiment qu'il sera encore plus difficile de contester ces nouveaux PV. 

Voyez le reportage à Troyes signé Laurent Meney et Olivier Meyer

DMCloud:137081
Le dépénalisation du stationnement fait débat à Troyes





Sur le même sujet

Charleville-Mézières : l'Institut international de la marionnette en difficultés financières

Les + Lus