Cet article date de plus de 7 ans

Grève reconduite à la SNCF : annulations et retards à prévoir

La grève est reconduite pour 24 heures à la SNCF demain, jeudi 12 juin. Un préavis de grève a été déposé par deux syndicats. Ils dénoncent le projet de réforme ferroviaire. Conséquences, de lourds retards et des annulations sont à prévoir demain sur l’ensemble du réseau en Champagne-Ardenne.
© Anne-Christine Poujoulat / AFP
Prévisions de trafic pour le jeudi 12 Juin 2014 en Champagne-Ardenne

TGV : 6 trains sur 10 en moyenne
INTERCITES : 3 trains sur 10 en moyenne
TER Champagne-Ardenne : 1 train sur 2 en moyenne
 Ligne Reims-Nancy : aucun train ne circule
 Ligne Paris-Chalindrey : 4 trains sur 10
 Ligne Epernay-Reims-Charleville-Sedan-Metz : plus d’un train sur 2
 Ligne Reims-Dijon : plus de 4 trains sur 10
 Ligne Reims-Fismes et au-delà : plus de 4 trains sur 10
 Ligne Reims-Laon : plus de 3 trains sur 10
 Ligne Paris-Châlons-St Dizier : 1 train sur 2
 Ligne Charleville-Hirson : plus de 3 trains sur 10
 Ligne Charleville-Givet : près de 3 trains sur 10
 Liaisons Reims-Champagne-Ardenne-TGV : près de 9 trains sur 10

La SNCF met en place un numéro vert (gratuit depuis un fixe) d'informations pour les voyageurs de 7h à 21h : le 0800 779 852

Les liens indispensables pour préparer votre voyage : http://www.infolignes.com et TER Champagne-Ardenne

La réaction des voyageurs mardi matin (10/06) à Reims : 
 

durée de la vidéo: 00 min 23
Réaction des voyageurs

Les syndicats CGT et Sud Rail appellent à la grève alors que la réforme ferroviaire fait actuellement débat. Le projet doit être étudié la semaine prochaine à l'Assemblée Nationale. Ils craignent que la réforme ait un impact sur le temps de travail des agents. Ils redoutent aussi des répercussions sur les clients.

Revoir la réaction de Sébastien Neau, représentant de la CGT-Cheminots en Champagne-Ardenne : 

durée de la vidéo: 00 min 47
Sébastien Neau (CGT-Cheminots)

Mise à jour - 11/06/2014 - 14:35

Les cheminots en grève à l'appel de plusieurs syndicats de la SNCF ont majoritairement décidé mercredi de poursuivre leur mouvement pour 24H00 supplémentaires, a annoncé la CGT-Cheminots.
"Toutes les assemblées générales ont voté à une très large majorité pour la reconduction", selon Thierry Nier, porte-parole national du syndicat. La CGT, premier syndicat de l'entreprise, et SUD-Rail, troisième, ont appelé les cheminots à cesser le travail pour contester le projet de réforme ferroviaire qui doit être examiné à l'Assemblée du 17 au 19 juin.
Deux autres organisations, FO et First, se sont jointes au mouvement qui a commencé mardi à 19H00 et qui est reconductible par période de 24 heures. "L'agrégation des résultats d'environ 230 assemblées générales nous permet d'affirmer que plus d'un cheminot sur deux est aujourd'hui en grève, tous collèges et services confondus", a précisé M. Nier, en qualifiant cette participation de "très très haut niveau".

En début de matinée, la direction recensait de son côté 27,84% de grévistes sur l'ensemble du personnel, davantage qu'en décembre (23,7%) mais moins qu'en juin dernier (33,2%). "Près de trois cheminots sur quatre sont aujourd'hui au travail et ont confiance dans le dialogue engagé", a estimé le DRH du groupe SNCF François Nogué pour qui "on est loin du pari annoncé des deux syndicats d'avoir 50% des grévistes".

La CGT-Cheminots et Sud-Rail, qui doivent être reçus jeudi avec l'Unsa par le secrétaire d'Etat aux Transports Frédéric Cuvillier, ont tous deux appelé à amplifier la mobilisation jeudi. "Nous demandons à tous les cheminots de s'inscrire dans le mouvement pour mettre la pression", a indiqué M. Nier.
"La CGT ne souhaite pas que ça dure et est disponible pour rencontrer le ministre avant demain", a-t-il ajouté. "Aujourd'hui, la grève est très suivie. Demain, pendant que le ministre reçoit les fédérations syndicales, nous devons être encore plus nombreux", a de son côté demandé SUD-Rail dans un tract.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève sncf