Cet article date de plus de 7 ans

Edouard Martin : "J'ai quitté ArcelorMittal"

Le leader emblématique de la CFDT du groupe mondial sidérurgique, élu député européen sur la liste socialiste le 25 mai dernier, a choisi de vivre pleinement son mandat d'élu. Il ne pouvait de toute façon pas bénéficier du gel de son emploi au sein de l'entreprise.
Edouard Martin au Parlement Européen à Strasbourg, le 30 juin 2014.
Edouard Martin au Parlement Européen à Strasbourg, le 30 juin 2014. © AFP PHOTO / FREDERICK FLORIN
C'est une information exclusive de notre journaliste Eric Molodtzoff : l'ex syndicaliste CFDT Edouard Martin, leader emblématique de la lutte contre la fermeture des hauts-fourneaux d'Hayange en Moselle (voir notre dossier) n'est plus salarié d'ArcelorMittal. Il a quitté l'entreprise sur le mode de la rupture conventionnelle du contrat de travail.

Contacté ce matin par téléphone, Edouard Martin confirme cette information :

"J’ai été voir la Direction Générale pour annoncer que je quittais le groupe. N’étant pas fonctionnaire je ne peux bénéficier d'un congé sabbatique pour exercer mon mandat. J'ai donc eu droit aux indemnités conventionnelles de licenciement comme n'importe quel autre salarié." Edouard Martin.


Le député Européen, affilié au groupe socialiste dont il a emmené la liste sur laquelle il a été le seul élu lors du scrutin du 25 mai 2014, entend se consacrer pleinement à son mandat.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique florange