Cet article date de plus de 6 ans

A 10h50, samedi 18 octobre émission spéciale "Grégory, 30 ans sans vérité"

Le 16 octobre 1984, le corps de Grégory Villemin 4 ans, est retrouvé pieds et poings liés dans les eaux froides de la Vologne à Docelles dans les Vosges, à 6 km de la maison de ses parents. La mort de ce petit garçon est l’une des plus grandes énigmes policières et judiciaires du XXème siècle.
A Lépanges-sur-Vologne (Vosges) les habitants sont excédés par la médiatisation de l'affaire Grégory. L'un d'entre eux a abattu un drone qui survolait sa maison. Celle où résidaient les parents de Grégory.
A Lépanges-sur-Vologne (Vosges) les habitants sont excédés par la médiatisation de l'affaire Grégory. L'un d'entre eux a abattu un drone qui survolait sa maison. Celle où résidaient les parents de Grégory. © MAXPPP
30 ans après le drame, aucun coupable n’a pu être confondu. Un fait divers qui a eu un retentissement dans toute la France, qui a marqué à jamais l’esprit des Lorrains et qui continue de hanter cette vallée des Vosges.

Avocats, enquêteurs, famille et journalistes qui ont travaillé sur cette affaire seront interrogés par Hélène Messang : Thierry Moser, avocat de Christine et Jean-Marie Villemin, parents de Grégory ; Marie-Ange Laroche et son avocat Gérard Welzer ; Etienne Sesmat, colonel retraité de gendarmerie, premier directeur d’enquête ; Jacques Corazzi, ancien commissaire du SRPJ de Nancy ; Claudine Cunat, journaliste à France Bleu et correspondante dans les Vosges et Didier Bouillot, journaliste à France Télévisions.

Retrouvez les images qui ont marqué les esprits, plongez dans la folie médiatique de l’époque.

Un enfant assassiné, la revendication d’un corbeau, des jalousies ordinaires, des mensonges, des contradictions... et aucune vérité.

L’objectif de cette émission spéciale n’est ni de refaire l’enquête, ni d’engager la culpabilité de qui que ce soit, mais d’entendre ceux qui ont « traversé » cette affaire et de permettre aux téléspectateurs de comprendre comment elle est devenue un fiasco judiciaire, pourquoi 30 ans après, si les passions se sont atténuées, l’affaire Grégory continue de captiver.

Voir la bande annonce
durée de la vidéo: 00 min 40
Grégory, 30 ans sans vérité

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice archives