Stop Fessenheim veut inonder l'Elysée de cartes postales

Publié le Mis à jour le
Écrit par Loïc Beunaiche .

Les associations antinucléaires alsaciennes tiennent à rappeler au Président de la République, François Hollande, son engagement et ont lancé depuis le 1er novembre une campagne de signatures de cartes postales. Près de 1000 auraient déjà été remplies et postées au cours du week-end du 1er novembre.



La carte postale commence par l'extrait d'un engagement de François Hollande, tenu lors du débat de l'entre-deux tours de l'élection présidentielle 2012 :



« Je veux fermer Fessenheim pour deux raisons. C'est la plus ancienne centrale, prévue pour 30 ans, et elle aura 40 ans d'âge en 2017. Et elle est située près d'une zone sismique. »

Un engagement fort, mais Stop Fessenheim ne veut pas se contenter d'une promesse et ne relâche pas la pression. Avec par exemple cet opération carte postale. 





Tous les Alsaciens sont invités à remplir, signer et poster gratuitement cette carte à l'Elysée pour signifier leur volonté de fermeture de la plus vieille centrale de France. 10 000 cartesont ainsi été imprimées et près de 1000 auraient été remplies et postées au cours du week-end du 1er novembre. Le restant des cartes sont en dépôts sur les divers stands du Collectif Convergence des Luttes et de Stop Fessenheim/CSFR, dans les épiceries bio d'Alsace, et auprès de militants des associations.



En inondant la boîte aux lettres de l'Elysée, les associations antinucléaires alsaciennes ont encore trouvé un bon moyen de faire le buzz'...
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité