Cet article date de plus de 6 ans

La ville de Bâle construit un nouvel écoquartier

Vivre en ville, mais en limitant son impact sur l'environnement. C'est l'un des objectifs de la ville de Bâle. Pour les nouvelles constructions, elle incite les propriétaires à diviser leur impact énergétique par 3. 
Un programme qui a séduit un promoteur, Implenia, à construire tout un quartier répondant à ces exigences. C'est une vision de la société. Une façon de vivre en ne consommant pas plus de 2000 watts d'énergie par an et par personne, 3 fois moins qu'aujourd'hui. Un ensemble de 43 logements où la réflexion est allée bien au-delà.




Tout le bois utilisé provient de Suisse, d'une source locale et renouvelable. Les concepteurs ont incité à abandonner la voiture. il y aura moins de places de parking que de logement dans le complexe, mais des garages à vélo pour tous. Mais cela ne suffisait pas pour respecter un objectif de consommation de 2000 watts par an et par personne.

Tout cela, répond à un projet d'incitation écologique qui n'a rien d'obligatoire, mais il est devenu un argument publicitaire pour les promoteurs qui ont compris que ces logements verts attirent une clientèle soucieuse de son impact sur l'environnement. Et petit à petit, la ville de Bâle se fait plus économe.

Pour convaincre d'autres promoteurs et propriétaires de construire ou de rénover vert, le canton peut financer jusqu'à un tiers des travaux pour le respect de l'objectif 2000 watts.
durée de la vidéo: 01 min 51
Un nouvel écoquartier

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
architecture et urbanisme