• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Verdun : les dernières heures des salariés de la librairie Ducher

La librairie Ducher de Verdun et ses portes définitivement closes rue Mazelle
La librairie Ducher de Verdun et ses portes définitivement closes rue Mazelle

Fermée au public depuis fin décembre, la librairie Ducher, rue Mazelle de Verdun fait le vide dans ces locaux. Placée en liquidation judiciaire en septembre 2014 avec plan de cession, aucun repreneur n'a repris le relais. Mardi 12 Janvier prochain, les 12 salariés seront officiellement licenciés. 

Par Aurélien Glabas

Pour Martine Clesse, ce sont 37 années de sa vie qui basculent. 37 années au service de la librairie Ducher en tant que gérante. Comme onze autres salariés de l'établissement, elle sera demain officiellement au chômage. Le déménagement se fait peu à peu, les rayons se vident au fur et à mesure.

D'anciennes collaboratrices de la librairie sont venues prêter main forte et soutenir les salariés dans ces dernières heures. Jean Paul Gusching, évêque de Verdun, avait lui même apporté son soutien à l'équipe la semaine dernière. Depuis plusieurs jours, des roses sont glissées dans les interstices du rideau de fermeture de l'établissement. 

Des roses en guise de soutien apparaissent sur le rideau de fermeture de la librairie / © André Abalo, France 3 Lorraine

« Il a un portefeuille à la place du coeur » affirmait une des salariées au sujet du propriétaire des lieux.


Un repreneur sérieux avait eu l'intention de reprendre le flambeau. Le loyer, auparavant à 37.000 euros, a été revu à la hausse par le propriétaire qui demande aujourd'hui 60.000 euros. Sans négociation possible, le repreneur potentiel avait alors abandonné l'idée. Les employés ne redoutent plus qu'une chose, qu'une autre librairie ouvre à Verdun, et qu'ils ne soient pas recrutés.

Une vente aux enchères du mobilier est prévue prochainement, la gérante, avec les conseils de Jean Paul Gusching, hésite à s'y présenter. 


Sur le même sujet

La réaction de Maître Weltzer

Les + Lus