Cet article date de plus de 6 ans

Le Pôle Métropolitain Strasbourg-Mulhouse dit oui à la French Tech

Strasbourg et Mulhouse feront front commun pour défendre la candidature alsacienne au label French Tech. Un label qui vise l'émergence de champions numériques au niveau national. 
En Alsace, les technologies numériques représentent plus de 3000 entreprises, près de 13800 emplois. Un atout à faire valoir.
Les agglomérations de Strasbourg et de Mulhouse ont décidées de s'unir. Soutenues par le Conseil Régional, la CCI de région et les Universités.
Et c'est le Pôle métropolitain Strasbourg-Mulhouse, créé fin 2011, qui défendra la candidature de l'Alsace au label French Tech.
Ce label a été créé à l'automne 2013 par Fleur Pellerin, alors ministre déléguée à l'Économie numérique, pour inciter les acteurs publics et privés à construire des stratégies concertées pour développer cette filière, à travers des projets innovants et un soutien aux startups appelées à entrer dans la compétition internationale. 

La French Tech, représente une enveloppe de 200 millions d'euros en co-investissements via la BPI pour « accélérer » la croissance de startups françaises et 15 millions d'euros dédiés au développement de l'attractivité internationale. L'État mobilisera ces fonds dans le cadre du programme d'Investissements d'avenir.
Pour soutenir, l'Alsace, une pétition à été lancée sur le site dédié:
www.lafrenchtech-alsace.eu

Un site dédié à la French Tech : www.lafrenchtech.com
Un site dédié au projet « KM0 » à Mulhouse : www.km0.info
Un autre site dédié au Shadok : shadok.strasbourg.eu
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie numérique