• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Champigneulles (54) : les salariés de la SNTE bloquent les marchandises

© FTV Lorraine
© FTV Lorraine

Après la rupture de contrat qui liait la société de transports routiers SNTE de Champigneulles à son seul client, les 36 employés se retrouvent sans travail alors que, selon eux, un nouveau prestataire devait les reprendre. Depuis le 2 mars 2015, ils bloquent les marchandises de l'entrepôt.

Par Thierry Pernin

Jacques Deladda, le directeur général de la société de transports routiers SNTE, installée à Champigneulles dans les anciens locaux de la Sernam, est en colère contre CAT France, l’unique client dont il dépend.

Le groupe CAT a prévenu en mai qu’il lançait un appel d’offres dès juin pour trouver un nouveau prestataire. Il a été relancé plusieurs fois par Deladda et le dossier est arrivé le 11 décembre 2014, à rendre le 9 janvier suivant. La SNTE était dans la course pour le 2e tour et CAT devait donner sa réponse courant février. Mais le 2 mars dernier, une réponse négative est arrivée en recommandé pour une fermeture à la fin du mois.

Dès que le DG de la SNTE a eu connaissance de la réponse, il a informé les 36 salariés. Ces derniers ont décidé le jour même à 1h du matin de se mettre en grève. Sur la façade de l’entreprise, ils ont accroché des cartons avec en grosses lettres noires, "36 emplois supprimés Merci CAT", et stoppé tout départ de marchandises.

Grève à la SNTE

 

Sur le même sujet

Les avantages de l'achat groupé de fioul

Les + Lus