Cet article date de plus de 6 ans

Terville : propos racistes de lycéens de Fameck contre des joueuses du Cannet

Des propos racistes ont été tenus par un groupe de lycéens invités, samedi 7 mars 2013 à l'encontre de joueuses du club de volley-ball féminin du Cannet (Ligue A) qui disputaient une rencontre contre les filles du TFOC (Terville-Florange) (Moselle)
Pitou Polina (TFOC Terville Florange) au filet
Pitou Polina (TFOC Terville Florange) au filet © MaxPPP

"C'était un petit groupe qui s'était mis à part dans la tribune et qui a commencé à m'injurier en termes racistes alors que j'étais au service. J'en ai informé les arbitres qui sont allés rapporter les faits à la table de marque, mais il n'y a eu aucune réaction. Ces personnes ont pu continuer à nous invectiver jusqu'à la fin du match et sont sorties de la salle sans être inquiétées." Myriam Kloster, capitaine du club azuréen.


L'ancienne internationale française déplore que son sport soit à son tour touché par une telle dérive.

Les dirigeants du Cannet, victorieux 3-2 lors de cette 19e journée, ont affirmé eux aussi être intervenus rapidement après cet incident en s'associant à la colère de leur capitaine.
"De tels propos n'ont pas leur place dans une salle de sport, ni dans la société en général. Nous allons donc demander des éclaircissements au club de Terville et à la Ligue nationale de volley-ball", a affirmé à l'AFP le vice-président Laurent Parienté.

Contacté par l'AFP, le président du club lorrain, Daniel Mroczkowski, a expliqué que les propos incriminés, qu'il n'a personnellement pas entendus, ont été tenus par un "petit groupe de jeunes, moins d'une dizaine" qui faisaient partie d'un groupe "d'une quarantaine de lycéens de Fameck (Moselle), accompagnés par cinq adultes, et invités par le club".

"On va demander au lycée que les sanctions qui s'imposent soient prises", a-t-il promis, indiquant avoir appelé le président du Cannet "pour présenter les excuses du club".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers volley-ball sport