Wissembourg fait son cinéma

Avec 15 000 euros et une motivation sans limite, on peut réaliser un long métrage fantastique. C'est le défi lancé par des cinéastes amateurs de l'association "Trustwonder Production". Edahlion, c'est le nom du film qui se déroule au Moyen Âge. Séance de tournage dans les remparts de Wissembourg.

« Edahlion, le Royaume Orphelin », le premier long métrage médiéval-fantastique produit en Alsace.
Depuis 3 ans que dure le projet, il a fallu mobiliser des dizaines de personnes sur des dizaines de jours de tournage... Dimanche 19 avril, c'était à Wissembourg.
Rencontre avec l'équipe de bénévoles qui travaille sur le film au moindre temps libre.

Reportage de GÉLÉBART Karine, GANAYE Xavier, SINGER Caroline Interviews : Béatrice Brobeck, enseignante retraitée et costumière - Daniel Brobeck, médecin et acteur - Michel Jacky, ingénieur, et réalisateur

 

Synopsis, un univers captivant :


La chute du roi a laissé le royaume d’Edahlion en ruine. Le peuple tremble sous la menace de ceux qui se font appeler « révélateurs » : jadis humains, ces êtres déchus se sont perdus dans les ténèbres de la sorcellerie. La guerre est imminente. Vustan les tient responsables de la mort de ses parents ; il s’engage dans l’armée pour venger l’honneur familial et protéger son pays. Mais alors que l’ennemi sème la destruction autour de lui, Vustan doit faire face à la noirceur de son propre coeur. Où court-il, si ce n’est droit à la rencontre de son destin ?
Des tournages made in Alsace !
Depuis mars 2013, l’équipe Trustwonder filme dans divers lieux en Alsace, au rythme des saisons, avec un matériel quasi-professionnel. De Wissembourg (67160) à Châtenois (67730), en passant par le sommet des Vosges, la région offre une intéressante diversité de paysages et de climats. Par exemple, l’Expéridrome, le site de maisons néolithiques a permis de tourner une scène de reconstruction d’un village ; les ruines du Bernstein ont été le décor d’une scène de bataille dans une cité morte ; ou c’est encore dans la vieille grange d’une bâtisse construite avant-guerre que s’est joué un dialogue rempli d’émotions. Basé sur le volontariat, Trustwonder compte de plus en plus d’adhérents, passionnés aussi bien de médiéval que de cinéma. Des rencontres inattendues se font : le bouche-à-oreille a permis de mobiliser des médiévistes expérimentés en combat, des chevaux appartenants à des particuliers, et même les musiciens celtiques du groupe
Excalembour… Aujourd’hui, plus de 200 personnes ont pris part à ce projet, grâce auxquelles ont été tournées 75 % des scènes avec une moyenne de 2 tournages par semaine.


Pour en savoir plus


Après deux ans d’écriture conjointe du scénario par Michel Jacky (réalisateur) et Florence Brobeck (scénariste) et trois ans de tournages réguliers, le long métrage Edahlion sortira fin d’année 2015. Le groupe de cinéastes amateur nommé Trustwonder réalise décors, accessoires, costumes, maquillages et se déploie dans les paysages alsaciens en les mettant fièrement avant.
Rendez-vous sur le site internet de l'association http://www.trustwonder.com