Infractions routières en Alsace : les étrangers sont aussi verbalisés

Ce week-end, un Suisse a été contrôlé à 202 km/h sur l'A35. La préfecture du Haut-Rhin a réagi lundi en publiant un communiqué pour rappeler que les conducteurs étrangers n'échappent pas à la lutte contre les grands excès de vitesse. 

L'automobiliste arrivait de Zurich au volant d'une puissante voiture de sport. Il se rendait dimanche matin sur l'anneau du Rhin à Biltzheim. Mais c'est d'abord sur l'autoroute qu'il s'est "lâché" en dépassant allègrement la vitesse autorisée. Les gendarmes de la brigade rapide d'intervention (BRI) de Sainte-Croix-en-Plaine l'ont intercepté vers 8h après l'avoir contrôlé à 202 km/h. Ce conducteur imprudent s'est acquitté immédiatement d'une amende de 750 euros, a dû renoncer à son déplacement et a été raccompagné à la frontière. De plus, il ne pourra plus conduire en France pendant une durée de six mois.

Dans un communiqué de presse, le préfet du Haut-Rhin a rappelé dès lundi que "la réglementation routière s’applique à tous les conducteurs et que les infractions relevées à l’encontre de personnes de nationalité étrangère font l’objet de poursuites et de mesures administratives adaptées à leur situation."

Depuis le 1er janvier 2015, 31 140 infractions relatives à la vitesse ont été constatées dans le département du Haut-Rhin grâce aux différents radars fixes et embarqués, précise encore la préfecture. Sur ces 31 140 infractions, 11 460 ont été commises par des automobilistes étrangers.