• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Le concours Lépine récompense un granulateur

Maïs, colza, raisin, toutes ces productions gênèrent des déchets agricoles. 3 artisans de la région ont un jour eu l'idée de les récupérer pour en faire des granulés de chauffage. Ils ont eu le prix du Président de la République.

Par Denis Becker

Quelques mois plus tard, le granulateur a vu le jour ; il commence à fonctionner dans la région, 16 mètres de long pour un poids de 43 tonnes. Le 144e Concours Lépine des inventions a récompensé ce samedi cette unité mobile permettant de fabriquer en plein champ des combustibles moitié moins chers que le fioul ou le gaz à partir de résidus agricoles.

 / © Charles Herrmann, Philippe Durrhammer et Xavier Rémond, artisans en chauffage, électricité et serrurerie sont tous les 3 meilleurs ouvriers de France et ont passé beaucoup de soirées sur le projet : Ils recevront le fameux vase en porcelaine de Sèvres, prix du Président de la République.



Et pour la première fois, leur prototype fonctionne à plein régime : par le toit, le camion ingurgite des tonnes de déchets de mais  :  quelques broyeurs plus tard, la matière est nettoyée puis pressée, on y ajoute un peu d'eau pour la compacter.

Il aura fallu 600 000 euros pour le construire ce camion : l'objectif ?  Le déplacer dans toute la région pour valoriser sur place les déchets agricoles : sarments de vignes, colza, épeautre au lieu de les laisser sur les champs. Les chaudières ne sont pas toutes adaptées à ces granulés mais des tests sont en cours pour développer le plus largement possible ce produit écologique.
Le granulateur
Reportage : ARNOULD Véronique, LAEMMEL Christian et BAUDART Julien Interviews : - 15 septembre 2014 - Foire Européenne - Charles Herrmann, Chauffagiste - cocréateur du granulateur - Comptoir agricole de Marlenheim - Philippe Durrhammer, Serrurier - cocréateur du granulateur

 

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus