Cet article date de plus de 6 ans

Boris Pahor, combattant de la liberté

Il aura passé sa vie à combattre pour la liberté, et ce n'est pas fini. A presque 102 ans, l'écrivain slovène Boris Pahor est de retour en Alsace pour quelques jours... Lui qui avait été  interné au camp de concentration de Struthohf Natzweiler était ce vendredi après-midi à la librairie Kléber.
En 1920, Boris Pahor assiste à l'incendie de la maison de la Culture slovène par les fascistes italiens dont il déclare  : « J'avais sept ans. Ça a été un choc énorme ». Quand les nazis prirent le contrôle de la région en 1943, il rejoignit les rangs de l'armée de libération yougoslave. Arrêté, il fut déporté en Alsace (Natzweiler-Struthof), puis en Allemagne (Dachau, Mittelbau-Dora et Bergen-Belsen)
La plupart de ses romans ont leur source dans cette épreuve. Il est révélé aux lecteurs de langue française par son récit majeur "Pèlerin parmi les ombres", La Table ronde, 1990, où il narre son expérience des camps de la mort.
durée de la vidéo: 01 min 51
Boris Pahor à Strasbourg

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
seconde guerre mondiale histoire sorties et loisirs littérature culture livres