Le point sur les centres commerciaux en Alsace : Roppenheim ouvert, Place des Halles fermée dès ce soir

Les centres commerciaux non-alimentaires de plus de 20.000 m² seront fermés dès dimanche 31 janvier pour limiter le brassage de populations a annoncé Jean Castex. En Alsace, Roppenheim reste ouvert, Place des Halles doit fermer. 

Fermeture ou pas ? Le centre commercial des Halles à Strasbourg n'est pas encore fixé sur son sort
Fermeture ou pas ? Le centre commercial des Halles à Strasbourg n'est pas encore fixé sur son sort © M.-C. Lang - France Télévision

Les centres commerciaux non alimentaires de plus de 20.000 mètres carrés seront fermés à compter du dimanche 31 janvier. Le Premier ministre Jean Castex l’a annoncé vendredi 29 janvier à l’issue d’un conseil de défense sanitaire. Jean Castex a ciblé ces commerces car ils « favorisent le plus de brassage des populations ».

Concrètement, dès dimanche 31 janvier, dans les grands centres commerciaux, pourront seulement rester ouverts les supermarchés et hypermarchés ainsi que les magasins alimentaires présents dans les galeries marchandes.

La préfecture de Strasbourg a publié en fin de journée samedi la liste des centres commerciaux qui seraient fermés :

Le centre commercial Leclerc d'Obernai, présent hier dans la liste communiquée par la préfecture, n'est finalement pas concerné par l'obligation.

En attendant la fermeture à 18 heures pour le couvre-feu, ces temples de la consommation étaient bondés depuis l'ouverture ce samedi. Entre l'annonce gouvernementale et les soldes d'hiver en cours, de nombreux consommateurs se sont pressés. "On se serait crû un week-end d'avant Noël" témoigne une Strasbourgeoise. 

Calcul de la surface

A l'issue d'une réunion avec les représentants des organisations patronales et des acteurs de la grande distribution, des précisions ont été apportées par le ministère de l'économie. Ainsi, sont concernés pas la fermeture :

Les zones commerciales, parcs d’activité et villages de marques où la circulation du public entre les commerces intervient en extérieur ne sont pas concernés et peuvent rester ouverts. En revanche, les bâtiments de plus de 20 000 m2 cumulés reliés par des allées closes et couvertes de ces zones doivent fermer.

Cette fermeture interviendra au plus tard ce samedi soir à minuit (dimanche 00h00). Près de 400 centres commerciaux ou magasins sont concernés sur le territoire national.

Dans l'attente des arrêtés

En Alsace, les centres commerciaux concernés ont organisé des réunions en urgence ce samedi 30 janvier. Dans l’Eurométropole de Strasbourg, c’est le cas de la place des Halles, de Cora Mundolsheim ou encore du centre Auchan Illkirch-Baggersee. Même chose pour la Porte Jeune de Mulhouse, même si sa surface est inférieure les 20.000 m².

Roppenheim reste ouvert

Après avoir été dans l'expectative toute cette journée de samedi, le centre de marques Roppenheim a annoncé en fin de journée qu'il restera ouvert.

La préfète Josiane Chevalier s'est rendue ce samedi 30 janvier dans le village de marques pour assister à une opération de contrôle. Ces derniers seront renforcés dans les jours à venir pour vérifier l'application du couvre-feu, de même que les contrôles aux frontières. La représentante de l'Etat a expliqué que la fermeture des centres commerciaux a été prise pour limité le brassage : "Il y a beaucoup de monde, beaucoup de brassage". Alors que les discussions s'éternisent avec les responsables de ces centres, et que chacun argumente sur sa surface commerciale, Josiane Chevalier a tranché : "Le sens de la mesure, ce n'est pas 19 ou 20.000 mètres carré, mais c'est la notion de brassage".  

Les Halles fermées, le "drive" à privilégier

La préfète a précisé que "Pour les Halles, il n'y a pas de discussion". Autrement dit, en raison de sa surface supérieure à 20.000 mètres carrés, le centre doit se conformer à la fermeture. "Il y a aussi des centres mixtes où les surfaces alimentaires resteront ouverts, à ce propos, j'invite tout le monde à utiliser le drive". Josiane Chevalier a par ailleurs indiqué au micro de France 3 Alsace que l'arrêté précisant les conditions de ces fermetures devrait être publié dimanche 31 janvier.

A Strasbourg, les Galeries Lafayette et le Printemps restent ouverts

Les magasins dont la surface est inférieure à 20.000 mètres carrés ont annoncé dès le matin qu’ils resteraient ouverts. Au centre-ville de Strasbourg, c’est le cas des Galeries Lafayette et du Printemps.

La question se pose également pour les grandes enseignes de bricolage. Jointe au téléphone, la chaîne Leroy Merlin nous a indiqué que ses quatre enseignes (Strasbourg Hautepierre, Strasbourg Vigie, Mundolsheim et Haguenau) restent ouvertes.

C'est "une nouvelle plus positive qu'une fermeture généralisée des commerces non alimentaires, qui avait été envisagée", a réagi Jacques Creyssel, président de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD, regroupant la plupart des enseignes de la grande distribution).

Renforcement des jauges

"Dès lundi, les jauges seront renforcées dans toutes les grandes surfaces. Le "quoi qu'il en coûte" (prêts garantis par l'État, fonds de solidarité, chômage partiel) s'appliquera bien sûr pour tous les salariés et les entreprises concernés", a assuré Jean Castex.
Concernant ce point, pour lequel Jean Castex n'a pas donné de détails, "ce qui avait été envisagé" lors des discussions avec le gouvernement, "c'était de passer d'un client pour 8 m2 à un client pour 10 m2, c'est sur ce quoi nous avions travaillé ensemble", a précisé le président de la FCD.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie covid-19 santé société