Alsace : comment venir en aide aux Ukrainiens

Suite au conflit en Ukraine, les citoyens, associations et municipalités se mobilisent. Que peut-on donner et où le déposer ? Vous êtes très nombreux à vous poser la question. On fait le point sur les lieux de collecte à travers la région.

Pansements, médicaments, vêtements...L'élan de solidarité ne s'est pas fait attendre en Alsace. Après six jours de guerre en Ukraine, associations et citoyens se mobilisent et organisent des collectes à travers toute la région.

Du nord au sud de l'Alsace, la solidarité est immense. Les citoyens se réunissent pour organiser le rassemblement des objets. Les associations assurent l'acheminement des convois jusqu'en Ukraine et dans les pays limitrophes.

Si vous voulez apporter votre aide, voici une liste non-exhaustive des initiatives alsaciennes.

Mobilisation des associations

Après avoir envoyé un premier camion chargé de matériel, sacs de couchage, médicaments et produits de première nécessité, l'association strasbourgeoise PromoUkraïna prépare un nouveau convoi pour Kiev, dimanche 6 mars. 

Sur son site, l'association liste les besoins urgents : médicaments, produits pharmaceutiques / hygiéniques, matériel chirurgical, et autre matériel d’aide aux blessés. Elle cherche des sacs de couchage, des couvertures et des denrées alimentaires (surtout pour les bébés et les enfants). 

L'association Les enfants de Tchernobyl, elle, précise ne pas organiser de collecte, mais propose un don financier ou la participation à son opération "10 000 œufs pour les Enfants de Tchernobyl" qui se tient à partir du 19 mars. Elle entend cibler son action de soutien sur le territoire qu'elle connaît et où elle intervient depuis 28 ans, une zone autour de Tchernobyl comprenant 19 communes rurales. Si ses membres indiquent aussi "ne pas (encore) chercher d’hébergement pour l’accueil éventuels de réfugiés ukrainiens", il semble évident que ce temps viendra assez rapidement. L'association tiendra son assemblée générale le 12 mars prochain, les membres décideront alors des actions prioritaires à mener.

La Fédération des MJC d'Alsace informe sur son site qu'un "camion 38 tonnes sera mobilisé et déposera la collecte au plus près des associations humanitaires locales à la frontière de l’Ukraine".

Pour faire face aux besoins humanitaires en Ukraine et dans les pays limitrophes, la Croix rouge et le Secours populaire répondent présent, également. Les deux associations proposent de faire un don en ligne.

 

Mobilisation des citoyens

De nombreux citoyens se sont spontanément rassemblés pour organiser l'entraide. A Cleebourg (Bas-Rhin) un convoi s'organise pour lundi 7 mars. 8 tonnes de matériel ont déjà été collectées. Les dons peuvent être déposés au sein de l'entreprise Transports Jacky. Un deuxième camion partira certainement dans une quinzaine de jours.

A Seltz (Bas-Rhin), c'est le club de foot qui se mobilise. Le club-house sera ouvert samedi 5 et dimanche 6 mars pour venir y déposer des produits de première nécessité. 

A Rhinau (Bas-Rhin), c'est le cabinet médical du village qui manifeste sa solidarité. Les professionnels de santé y récupèrent des antiseptiques, des antidouleurs, des compresses, bandages et des kits de premier secours.

A Mulhouse (Haut-Rhin), la Maison de l'Hôtel centre est en contact avec l'ambassade d'Ukraine en France et rassemble des denrées non périssables pour un convoi qui partira mercredi 2 mars. Les dons sont à déposer à l'hôtel.

Mobilisation des municipalités

Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin) invite les habitants qui le souhaitent à déposer "des denrées non périssables, des vêtements et des produits d’hygiène" en mairie, mardi 1er mars. Les dons récoltés seront acheminés avec l’aide de la région Grand Est et la préfecture. Un livret est également installé à l'Hôtel de Ville pour recueillir les messages de soutien au peuple ukrainien. 

La ville de Bischheim (Bas-Rhin), elle, s’associe à l’ordre des Avocats du barreau de Strasbourg pour collecter des médicaments et des produits de première nécessité pour les enfants. Un point de collecte a été mis en place à l’accueil de la mairie pour recueillir les dons qui seront acheminés en Ukraine.

A Strasbourg, des dons peuvent être déposés dans les mairies de quartier, à partir du lundi 7 mars et aux horaires habituels habituels d’ouverture. Le matériel collecté sera acheminé jusqu’en Ukraine par la Protection civile, en relation avec l’État et les collectivités. La liste du matériel à collecter est disponible sur amf.asso.fr sachant que les vêtements ne sont plus acceptés actuellement.

Mulhouse Alsace Agglomération (m2A) met en place un plateforme en ligne pour faciliter les dons à partir du vendredi 4 mars : solidarite-ukraine.m2A.fr qui centralise et oriente toutes les formes de dons d’habitants, d’associations et d’entreprises : produits de première nécessité (denrées alimentaires, produits d’hygiène, vêtements chauds…), matériel médical et médicaments, dons financiers, hébergements et logements de réfugiés, bénévolat (services de traduction, d’accueil téléphonique, de transport et de logistique). Dès le lundi 7 mars, le dispositif Solidarité Ukraine sera complété par une plateforme téléphonique gratuite et ouverte tous les jours de 9h à 12h et de 14h à 20h : le 03 89 201 900.

A Niederbronn-les-Bains, une collecte solidaire est organisée à l’Hôtel de Ville, pendant les horaires d’ouverture : du lundi au jeudi : 9h-12h et 14h-18h / vendredi : 9h-12h et 14h-17h. Des produits d'hygiène, de secours, et des produits logistique (lits de camp, sacs de couchage, couvertures de survie, matériel électrique comme des projecteurs, lumières, rallonges, générateurs. La mairie précise le 7 mars qu'il n'est plus nécessaire d'apporter des vêtements, ni de denrées alimentaires.