La marine recrute en Alsace : "ce n'est pas parce qu'on est alsacien qu'on ne peut pas travailler dans la marine"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Buket Bagci
© Stéphane Janeczko - France 3 Champagne-Ardenne

4000 postes dans différents domaines sont à pourvoir. Souffrant d'un déficit d'image, le bureau de recrutement militaire de la Marine à Strasbourg informe sur ses métiers par des stages et interventions dans les établissements scolaires.

On connaît bien l'Armée de terre, un peu moins la Marine nationale, surtout en Alsace. Mais la cheffe du bureau marine au centre de recrutement militaire (CIRFA) à Strasbourg, Audrey, explique que la Marine recrute aussi en Alsace. Cette année, il y a 4000 postes à pourvoir pour des profils variés. Des postes pour des personnes sans diplôme, qui ont au moins validé leur année de troisième au collège, aux personnes avec un Bac + 5.  

Concernant les métiers, "la Marine nationale propose une cinquantaine de métiers différents accessibles à tout type de profils", explique Audrey, premier maître. Il y a par exemple des demandes pour de la maintenance y compris aéronautique "parce que la Marine possède aussi une composante aéronavale", ajoute le premier maître. Ou encore des postes de cuisiniers, d’agents polyvalents de restauration, "ce sont aussi des métiers qui existent mais qui restent peu connus donc on a du mal à recruter."

À l'inverse, les postes de fusiliers marins mais aussi pilotes aéronautiques qui sont "plus des métiers d'actions" rencontrent une forte demande. Le recrutement se fait sur dossier. Les personnes sélectionnées passent un entretien de motivation puis des tests physiques et psychologiques. 

Un film et des stages pour recruter 

En Alsace, comme ailleurs, le recrutement passe par des campagnes de publicités et du bouche à oreille. Le bureau strasbourgeois entreprend aussi des actions locales. "Nous préparons un court film en alsacien. C'est le portrait d'une mécanicienne navale qui explique pourquoi elle s'est engagée. On espère que ça va nous aider à mieux nous faire connaître", explique le premier maître Audrey. 

Il existe aussi des stages de découverte. Chaque année, 35 jeunes, qui ont entre 16 et 21 ans passent leurs samedis à découvrir les différents métiers de la Marine. "À Strasbourg, c'est beaucoup de théorie même si on leur apprend les gestes de premier secours. La pratique se fait surtout en février, à la base navale de Brest. Là, les jeunes font du tir, ils s'entrainent à éteindre des incendies, ils visitent aussi des bateaux." 20% des jeunes qui participent à ce stage s'engagent par la suite dans la Marine. 

Envie de voyager, désir d'adrénaline 

La cheffe du bureau de recrutement à Strasbourg, Audrey a découvert la Marine par "pur hasard" il y a 30 ans. Après un BTS secrétariat, "j'avais peur de tomber dans une routine et puis je voulais voyager en dehors de l'Alsace, voir le monde et exercer un métier qui a du sens", explique la premier maître. Elle a commencé sa carrière à Nouméa en Nouvelle-Calédonie avant de partir au Japon ou encore à Djibouti, toujours motivée par l'envie de voyager et le désir d'adrénaline. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.