Après deux ans de préparation, ils partent pour un tour d'Europe musical à vélo

C'est l'histoire de quatre copains musiciens de Colmar qui se connaissent depuis tout petits. Eparpillés à travers la France pour leurs études, Léo, Antoine, Jonas et Carl ont décidé de se trouver pour un périple de 7.000 km avec, dans leurs sacoches, tout le nécessaire pour organiser des concerts.

Les quatre amis de la Caravane sonore vont tenter de traverser la France, l'Italie, la Grèce et bien d'autres pays
Les quatre amis de la Caravane sonore vont tenter de traverser la France, l'Italie, la Grèce et bien d'autres pays © La Caravane sonore

Dimanche 7 mars, le temps est venu de se mettre en selle. Musiciens et bons cyclistes, Léo, Antoine, Jonas et Carl ont pris le départ pour un voyage musical à vélo à travers 12 pays d'Europe. Un projet, nommé Caravane sonore, préparé depuis deux ans. 

Voici l'itinéraire imaginé par les quatre amis, il fait 7.000 km
Voici l'itinéraire imaginé par les quatre amis, il fait 7.000 km © Antoine Sipp

Toujours prêts à faire les 400 coups ensembles, ils ont décidé de prendre une pause dans leurs études (Science Po, Insa, école polytechnique et de commerce) pour partir à vélo sur les routes d’Europe. "Musiciens depuis toujours, nous prendrons avec nous nos instruments pour pouvoir jouer partout où nous irons" raconte Léo à quelques heures du départ.

Flûte, clarinette, violon et clavier font partie du voyage démarré place Rapp à Colmar
Flûte, clarinette, violon et clavier font partie du voyage démarré place Rapp à Colmar © C.Feix/France Télévisions

Connus à travers leur association Doon Music, ils ont été forcés de suspendre leurs projets suite à la crise sanitaire. " Nous avons donc été amenés à nous demander comment continuer à faire vivre notre association. Nous avons voulu imaginer un projet ambitieux et en phase avec les éléments de circonstances et enjeux du moment. Après près d’un an de quasi non-activité, le secteur du spectacle vivant est à l’agonie. Le secteur du tourisme doit se réinventer pour une relance en accord avec les objectifs du développement durable. L’arrêt forcé de toutes les mobilités a érodé fortement les liens sociaux" expliquent les quatre amis. Partant de ces constats, ils ont donc imaginé ce projet de tour d'Europe musical avec au programme :  de la musique dans les rues et lieux publics (une soixantaine de concerts prévus) mais aussi du partage et de la solidarité. Pour les tests covid, ils aviseront en fonction des pays et s'adapteront au fur et à mesure.

Pour réussir à transporter un clavier sur un vélo c'était toute une histoire

Jonas Zimmer

Pendant 6 mois, la musique et le vélo rythmeront leur voyage dans le pourtour méditerranéen et les Balkans. Dans leurs sacoches (quatre sacoches par vélo pesant chacune une bonne trentaine de kilos) : des provisions, une tente pour la nuit et leurs instruments et matériel de musique. "Nous avions lancé un financement participatif pour acheter du matériel qui se plie". 

Dans les rues de Colmar, dimanche 7 mars. Premier arrêt pour la nuit prévu au bout de 70 km, à Belfort.
Dans les rues de Colmar, dimanche 7 mars. Premier arrêt pour la nuit prévu au bout de 70 km, à Belfort. © F.Grandon/France Télévisions

"Moments de musique, échanges marquants avec des personnes rencontrées ou ambiances sonores: nous enregistrerons tous ces extraits de voyage et de vie, pour les condenser dans des podcasts" préviennent-ils. En parallèle, ils composeront et enregistreront un album qu'ils finaliseront au retour dans un studio.

Faire la promotion du cyclisme comme mode de transport et de voyage doux

Léo Bass

Le contexte environnemental actuel les poussent également à changer leurs moyens de déplacement et plus globalement leur manière de voyager. "Avec ce voyage, nous souhaitons montrer que le vélo est une très bonne solution à ces enjeux". Un voyage qu'ils partageront sur les réseaux au fil des kilomètres parcourus. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite musique culture vélo économie transports