• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Un arbre alsacien au concours de l'Arbre de l'année 2017

La variété du "pendula" a été créée par les Baummann, les célèbres pépiniéristes de Bollwiller au cours du XIXe siècle. / © Loïc Schaeffer. Francetv
La variété du "pendula" a été créée par les Baummann, les célèbres pépiniéristes de Bollwiller au cours du XIXe siècle. / © Loïc Schaeffer. Francetv

Trônant au beau milieu du cimetière de Bollwiller, près de Mulhouse dans le Haut-Rhin, un Sophora du Japon, est en lice pour être élu arbre français de l'année. Le concours est organisé par l'Office nationale des forêts (ONF) et le magazine Terre Sauvage.

Par Loic Schaeffer

Pour percer le mystère de ce vieux sage de 152 ans, il faut se glisser sous son feuillage retombant. Le Sophora du Japon de Bollwiller, un cousin du saule pleureur, surplombe avec ses sept mètres de haut le cimetière de Bollwiller, à une quinzaine de kilomètres de Mulhouse dans le Haut-Rhin, et c'est une curiosité botanique.

Sous sa robe de feuilles se cachent en effet des branches tortueuses, qui forment comme d'étranges serpentins de bois. Cette singularité pourrait bien le faire élire prochainement "Arbre de l'année 2017", via un concours organisé conjointement par l'Office national des forêts (ONF) et le magazine Terre Sauvage, consacré à la nature. 

Le public peut voter en ligne

Un jury de professionnels désignera son arbre préféré le 19 décembre. En parallèle, un autre concours récompensera l'arbre favori du public. Pour ce faire, chacun peut y aller de son vote sur le site du concours, et ce jusqu'au 1er décembre, date de clôture du scrutin. 

Avec ses sept mètres de haut, le Sophora du Japon domine le cimetière de Bollwiller. / © Loïc Schaeffer. Francetv
Avec ses sept mètres de haut, le Sophora du Japon domine le cimetière de Bollwiller. / © Loïc Schaeffer. Francetv

Actuellement, le Sophora du Japon occupe la deuxième place, au coude-à-coude avec un arbre de la région Nord-Pas-De-Calais-Picardie. Le classement, lui, est dominé par un Baobab qui prend ses racines à la Réunion.

"C'est pas mal mais on croit encore à la première place, se réjouit le maire de Bollwiller, Jean-Paul Julien. Ca créé un petit engouement dans le village, et ça permet de parler de notre commune."

"Jamais entendu parler du concours"

Cette variété de Sophora du Japon, dite "pendula" a été créée au XIXe siècle par les Baumann, les fameux pépiniéristes de Bollwiller. La plante ombrage d'ailleurs la tombe de plusieurs membres de cette famille. Célèbre dans la commune, l'arbre n'a pourtant pas fait l'objet pour ce concours d'une nomination officielle de la mairie. 

"Il y a un mois, je n'avais entendu parler de ce concours, précise le maire alors que les candidatures devaient se déclarer avant le 31 mai. Cela peut être un habitant, mais pour l'heure la personne qui a inscrit l'arbre au concours ne s'est toujours pas fait connaître".
 

Mystère et boule de gomme donc. En attendant de savoir si énigmatique inconnu sortira du bois un jour, vous pouvez toujours aller voter pour le Sophora de Bollwiller. Ca vous branche?

Caractéristiques du Sophora de Bollwiller

Espèce: Sophora du Japon
Origine de l'espèce: Asie de l'est
Variété: pendula
Âge: 152 ans
Hauteur: 7 mètres
Circonférence du tronc: 1,40 mètre

A lire aussi

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus