Bas-Rhin : AFB, entreprise de reconditionnement de matériel informatique, emploie 70% de personnes handicapées, "avant personne ne voulait de moi"

AFB Social and Green it, une entreprise de reconditionnement de matériel informatique, s'installe dans le Bas-Rhin. Elle emploie 70% de personnes atteintes d’un handicap et compétentes en informatique. Un projet social doublé d'un engagement écologique.

Ne plus jeter ou simplement recycler (ce qui est déjà bien) nos ordinateurs, tablettes et téléphones mobiles, mais les reconditionner, entre progressivement dans nos modes de consommation. Jusque-là proposé par quelques associations, le reconditionnement du matériel informatique se professionnalise. Une entreprise spécialisée s'est installée fin 2021 à Fegersheim, dans le Bas-Rhin. 

Conçue sur le modèle d’une entreprise allemande, AFB Social and Green it s'adresse aux collectivités locales, aux entreprises et aux particuliers. "Notre première mission consiste à donner une deuxième vie au matériel informatique pour polluer moins la planète." explique le directeur de la société récemment implantée en Alsace, Dominique Steinberger.

"En parallèle, AFB s'engage pour le travail des personnes handicapées. Nos employés sont à 70 % atteints d'un handicap et sont compétents dans leur domaine. D'autres entreprises ont plus de difficultés à les embaucher, car elles ne sont pas équipées en postes de travail suffisamment adaptés."

Sécurité et confidentialité des données garanties

Chez  AFB, tout commence par le rachat de parcs informatiques à des entreprises et des collectivités locales. En arrivant dans l'entreprise, l’ordinateur est identifié. Tant qu’il n’est pas vidé de son contenu sensible, le nom du propriétaire reste traçable, ce dernier peut même savoir grâce à un logiciel, où en est le traitement de son matériel.

La valeur du matériel est ensuite estimée et payée suivant sa fonctionnalité : est-il réutilisable ou pas, dans sa totalité ou par pièces, faut-il changer le disque dur, rajouter de la rame, donc de la puissance etc.

S'il est établi que le reconditionnement est possible, vient l’étape cruciale, l’effacement des données. C'est là qu'intervient "l'effaceur" et il ne tergiverse pas. "Même s’il ne reste pas grand chose que je ne peux pas effacer, je décide de l’envoyer au broyage" explique Dominique Sauvignon. "L’engagement à la confidentialité de la donnée pris envers notre client est essentiel pour moi. Peut-être suis-je encore plus stricte qu'un autre à cause de ma pathologie."

Il parle sans détour de son autisme. "Je suis direct et cash et tout doit être clair et net. J’ai un côté perfectionniste, voire rigide, et du coup j’ai moins tendance aux approximations. Pour moi le respect de la procédure et de la parole donnée est fondamental." Après son intervention, d'autres installent de nouveaux logiciels, et le matériel est prêt à être vendu.

Handicap et performances

Sur l'écran d'ordinateur (29 pouces) de Christian Bourgon, tout est écrit en très grand. Lui est malvoyant, ses lunettes sont comme des loupes, il n'hésite pas à dire qu'il est quasiment aveugle. "Avant de pouvoir travailler dans cette entreprise, j'ai galéré pendant dix-sept ans. Personne ne voulait de moi. Là, je suis heureux de pouvoir enfin exercer le métier que j'aime." 

Dominique (l'effaceur ) avait le même souci : "Je recevais beaucoup de réponses à mes CV. Mais une fois qu'ils comprenaient que je suis autiste, je ne les intéressais plus. Mon CV les intéressait, mais pas ma personne." En outre, l'entreprise propose des formations sur mesure aux employés pour leur permettre d'évoluer dans leur domaine. 

Ce modèle conciliant handicap et performance dans le reconditionnement informatique séduit bien sûr les personnes handicapées, mais aussi de plus en plus de clients, collectivités locales et entreprises en tête. 

Avant on détruisait tout, car les données d'une mairie sont sensibles. Ici on les connait, on sait comment ils travaillent, on a confiance.

Vincent Fender, Adjoint aux projets et à la vie économique / Fegersheim

Pour Vincent Fender, adjoint à la vie économique à Fegersheim, s’engager dans l’achat de matériel informatique reconditionné chez AFB est un choix à intérêts multiples. "Pour nous, c’est un engagement en faveur de l’environnement, de l’économie circulaire, d'un projet social et un gain pour les finances de la commune."  Il se réjouit de l’arrivée de cette entreprise, dans la commune, car cette proximité change la donne pour eux. "Avant on avait plutôt tendance à tout détruire, car les données d'une mairie sont sensibles. Ici on les connait, on les rencontre, on sait comment ils travaillent, on a confiance." 

Si les plus gros clients sont les collectivités locales et les entreprises, (des tonnes de matériel arrivent chaque jour dans les entrepôts ultra-sécurisés d'AFB), le particulier peut aussi faire ses achats de matériel reconditionné dans la boutique de Fegersheim. Lui par contre ne pourra pas y vendre son vieil ordinateur ou téléphone (il pourra leur céder s'il le souhaite), mais il trouvera là du matériel comme neuf à très bon prix. 

Quelques mois après avoir ouvert ses portes en Alsace, l'entreprise est en train de déployer un étage supplémentaire. Elle est d'ailleurs en recherche d'une quinzaine de personnes handicapées compétentes dans le domaine pour des postes à pourvoir d'ici fin de l'année et janvier 2023.