Bas-Rhin : Des travaux d'envergure à la synagogue de Schirmeck grâce à un prix de la Fondation du patrimoine

La synagogue de Schirmeck, dans le Bas-Rhin, fait partie des dix lauréats du prix "Engagés pour le patrimoine", remis le 25 octobre par notamment par la Fondation du patrimoine. Le projet bénéficiera d'un abondement de 100 000 €, de quoi réjouir les acteurs de la conservation du lieu.

Quel ne fut pas l'étonnement de Jacques Ruch, président de l'association des Amis de la synagogue de Schirmeck, lorsqu'il apprend la nouvelle ce lundi 25 octobre. Le projet de rénovation de la synagogue a reçu, avec neuf autres projets partout en France, le prix "Engagés pour le patrimoine". "J'ai été très, très, surpris de savoir que notre projet faisait partie des dix lauréats. Au-delà de la somme d'argent, figurer dans cette liste, c'est un vrai bonheur!", sourit-il.

 

On aime quand les gens mouillent le maillot!

Pierre Goetz

Délégué régional Alsace de la Fondation du patrimoine

Le prix "Engagés pour le patrimoine" est décerné par les ministères de la Cohésion des territoires et de la Culture, et par la Fondation du patrimoine. Il s'adresse à des projets menés par des communes de moins de 20 000 habitants.

 

Pour Pierre Goetz, délégué régional de la Fondation du patrimoine, mettre en valeur ce projet vient à récompenser ceux qui l'animent : "Tous les projets sont intéressants, nous en comptons 80 en Alsace. Mais ce qui nous motive, c'est la volonté de faire des animateurs, on aime quand les gens mouillent le maillot! C'est un choix difficile, mais les porteurs du projet de Schirmeck veulent faire bouger les choses. Je suis sensible aux gens de la commune qui s'approprient l'édifice."

 

Les ambitions du projet seront revues à la hausse 

 

Une enveloppe de 100.000 euros sera remise pour permettre les travaux de l'édifice inauguré en 1909. Une première tranche était déjà prévue par les Amis de la synagogue : "La restauration concerne surtout l'intérieur. Le mobilier doit être remis à neuf, et des travaux d'accessibilité seront également faits. Nous créerons une issue de secours pour permettre des petits concerts et des petites conférences, avec une vingtaine de places", détaille Jacques Ruch.

En plus de ces réfections programmées de longue date, de nouvelles rénovations pourront voir le jour grâce à l'aide de la Fondation du patrimoine. De quoi donner des idées à l'ancien adjoint à la mairie de Schirmeck : "Nous pouvons envisager d'autres rénovations, comme celle de l'Aron Hakodesh, l'arche sainte présente au fond de la synagogue. Peut-être pourrions nous aussi relever plusieurs tombes juives du cimetière..." Les travaux commenceront début 2022 pour se terminer au mois de mai.

 

Un projet mené depuis 2014

 

Pour Jacques Ruch, ce prix est une bonne nouvelle de plus : "Tout a commencé en 2014, lorsqu'un rabbin de Paris en visite à Schirmeck m'apprend qu'il existe un vrai tourisme de la culture juive, et que les deux tiers des synagogues françaises se trouvent en Alsace. À l'époque, la synagogue était sens dessus dessous!"

Le lieu de culte, inscrit monument historique en 1999, a ainsi été remis en place pour les Journées du Patrimoine, lui qui n'avait plus été utilisé depuis la fin des années 70 : "À cette époque, la synagogue recevait des colonies de vacances juives chaque été. Puis elle a été fermée pendant plus de vingt ans", retrace Jacques Ruch. 

 

La Torah retrouvera bientôt sa maison

 

L'ouverture au public ayant rencontré un succès fou, l'association des Amis de la synagogue a été créée en 2016. Cette année-là, un coup de téléphone venu d'Israël surprend Jacques Ruch : "Un monsieur m'explique que, pendant la guerre, son grand-père rabbin était arrivé avec les Américains pour libérer le village. C'est là que j'apprends que la Torah de la synagogue avait été volée, et qu'elle se trouvait aujourd'hui en Israël".

L'enquête de Jacques Ruch lui a permis de remonter le fil de cette histoire, qui n'est toujours pas terminée. En effet, la Torah de Schirmeck retrouvera son antre le 4 septembre 2022, à l'occasion des journées européennes de la culture juive.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture histoire religion société