Bredele dans le dictionnaire, les linguistes alsaciens s'étouffent

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alexandra Bucur .

Le Larousse 2018 paru ce mardi, a intégré le mot "bredele", les petits biscuits alsaciens consommés à outrance à Noël. Mais l'orthographe choisi par le comité Larousse est loin de faire l'unanimité auprès des linguistes alsaciens. Explications.

Les bredele sont tombés dans le language courant. Le mot vient d'intégrer l'édition 2018 du Petit Larousse. Et désigne les petits biscuits secs préparés habituellement en période de Noël.



Bredele, définition du Larousse

Mais, ça coince!



Oh Sacrilège! Les linguistes alsaciens grincent des dents au sujet de l'orthographe choisi par le comité : "Bredele". 

"Ca choque les dialectophones"

Danièle Crevenat-Werner, traductrice.



Car pour les puristes, les petits gateaux alsaciens se dit : "Bredel, au singulier ou Bredle au pluriel".



"Bredele", c'est le langage parlé des bébés. Cela veut dire "tout petit petit gateau'. Et c'est "insupportable" à l'oreille de la traductrice Danièle Crevenat-Werner et des dialectophones.



Où sont-ils allés chercher ça?



Alors où le comité Larousse a-t-il trouvé "bredele"?

Tout simplement dans les livres de recettes alsaciennes, sur tous les sachets de bredle, dans le commerce et dans le language courant des non-dialectophones. Le mot bredele s'affiche partout....au grand désespoir des traducteurs et autres amoureux de la langue alsacienne.

 



Et les Haut-Rhinois alors?



Idem pour les haut-rhinois. "Bredele" ne correspond pas à l'usage habituel. Dans le sud, nous dirons davantage "Bredala". 



Vous avez la nausée? 



C'est normal ! Avec les prononciations qui diffèrent d'un département à l'autre, voir d'une ville à l'autre...il y a de quoi avoir le tournis.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, bienvenue en Alsace !

Mais qu'importe finalement, l'essentiel c'est que le bredele (ou bredle, ou bredala ) soit BON !










 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité