CARTE. Pneus neige obligatoires dans le Bas-Rhin: 138 communes concernées à partir du 1er novembre

A partir du 1er novembre 2021, les pneus neige, quatre saisons ou les chaines seront obligatoires dans certaines communes de montagne. Objectif : améliorer la sécurité des particuliers en période hivernale. 138 villes sont concernées dans le Bas-Rhin. En voici la liste.

7°C : c’est la température charnière en dessous de laquelle un pneu hiver offre une meilleure adhérence qu’un pneu été. Jusqu’à présent, rien ne vous obligeait à vous équiper de la gomme la plus adaptée à chaque situation. Désormais, les automobilistes n’auront plus le choix dans certains secteurs de l’Hexagone.

C’est l’une des conséquences de la Loi de modernisation, de développement et de protection des territoires de montagne, autrement dit la "Loi Montagne II". A compter du 1er novembre 2021 et jusqu’au 30 mars 2022, les pneus hiver deviennent obligatoires dans certaines communes de montagne. Elles figurent sur une carte consultable sur le site de la Sécurité routière. Dans le Bas-Rhin, 138 communes sont concernées.

Quelles sont les communes concernées ?

Inutile d’apprendre la liste par-cœur. A compter de la date fatidique du 1er novembre 2021, une nouvelle signalisation sera progressivement implantée. Elle indiquera les entrées et les sorties de zones de montagne où l'obligation d'équipements hivernaux s'appliquera. 

 

Quels sont les véhicules concernés ?

Dans le périmètre de ces nouvelles obligations d’équipement : les véhicules légers et utilitaires, les camping-cars, les poids-lourds et les autocars circulant dans les zones montagneuses établies par les préfets. Les autocars, autobus et poids lourds sans remorque, ni semi-remorque seront soumis aux mêmes obligations.

Il serait faux d’imaginer que cette obligation ne concerne que les habitants du secteur. Elle englobe bel et bien tous les conducteurs qui souhaitent circuler dans ces communes à risque pour les glissades.

Pour être en conformité avec la nouvelle réglementation, les conducteurs devront :

Faut-il se précipiter chez son garagiste?

Au niveau de l'Automobile Club Association, sa directrice juridique, Céline Kastner, temporise : "Il n'y a pas d'urgence absolue". Elle conseille néanmoins de rester "attentif à l'évolution des conditions climatiques". Si 85% des Français estiment que conduire sur une route hivernale est délicate, seulement 20% seraient correctement équipés pour faire face à un coup de froid.

Face à cette situation un peu paradoxale, Céline Kastner n'hésite pas à filer la métaphore : "C'est un peu comme pour nos chaussures : quand l'hiver arrive, on remise nos sandalettes et on enfile des bottines. Pour la voiture, c'est pareil, il faut la chausser différemment". 

Mise en place en douceur

Dans les prochaines semaines, information et pédagogie seront de mise. Les éventuels manquements à l'obligation de détenir des chaînes à neige dans son coffre ou d'équiper son véhicule de pneus hiver dans les départements concernés ne seront pas sanctionnés cet hiver. Au-delà, le contrevenant serait passible d'une amende de 135 euros, sachant que pour l'heure, le décret est toujours devant le Conseil d'Etat. Un sursis, donc, mais autant prendre les bonnes habitudes. On ne badine pas avec la sécurité.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
automobile économie sécurité routière société sécurité