Covid-19 : nouvelles restrictions drastiques en Allemagne, à partir de ce lundi 27 décembre

Publié le Mis à jour le

De nouvelles mesures sanitaires entrent en vigueur ce lundi dans le Bade-Wurtemberg et, à partir de mardi 28 décembre, dans le reste de l'Allemagne. Objectif du land voisin de l'Alsace: faire baisser encore le taux d'incidence, déjà divisé par deux en trois semaines.

Après une baisse spectaculaire du taux d’incidence sur les trois premières  semaines de décembre, le Bade-Wurtemberg impose de nouvelles mesures à partir de ce lundi 27 décembre, avec un jour d'avance sur le reste de l'Allemagne. 

Le 3 décembre, le land voisin de l'Alsace affichait un taux d’incidence de 517 cas de personnes atteintes du covid, pour 100 000 habitants, trois semaines plus tard il est tombé à 221.

Pour continuer sur cette lancée, le gouvernement du pays a décidé d'aller encore plus loin, en limitant davantage les contacts. 

  • A l'extérieur, les rassemblements seront limités à 50 personnes.
  • En intérieur, à 10 personnes, toutes devant être vaccinées et porter un masque de type FFP2
  • En intérieur, la réunion sera limitée à trois personnes, si une d'entre-elles n'est pas vaccinée.
  • Les restaurants doivent fermer à 22h30, avec une dérogation jusqu'à 1 heure du matin, le 31 décembre.

Pour Meinrad Schmiederer, le directeur de l'hôtel-restaurant du Dollenberg, au-dessus de Bad Peterstal, en Forêt-Noire, c'est un nouveau coup de massue. 

"Ça va être une étape compliquée, mais dans l’hôtel nous avons différents endroits où nos clients pourront s’attarder, et je crois que ça ira très bien."

Parmi les clients, certains comprennent cette nouvelle restriction, et presque autant émettent de sérieux doutes quant à son utilité.

"Je crois que ça ne va pas servir à grand-chose," explique une jeune femme venue déjeuner au Dollenberg, "on sera encore dix à table et on peut très bien se contaminer avant 22h30."

Pour un quadragénaire venu en famille, il faut relativiser : "Au vu des conditions, nous pouvons nous réjouir que les restaurants soient encore ouverts, et que nous puissions soutenir les restaurateurs. Tant que c’est possible on est content."

Quant aux restrictions au sein de leur domicile, il y a ceux qui estiment que le gouvernement a pris les bonnes décisions et ceux qui trouvent que " ça commence à faire beaucoup, notamment le port du masque FFP2 à la maison est exagéré" estime une jeune femme, "parce qu'on ne laisse pas rentrer n'importe qui chez soi et que beaucoup de proches sont vaccinés."

Les Allemands espèrent que ces nouvelles restrictions ne dureront que quelques semaines. Mais seul le taux d'incidence en décidera.