Législatives 2022. Alsace : la carte des candidatures se dessine suite à l'accord entre les Insoumis et EELV

Publié le
Écrit par Sylvie Malal

Dans la nuit du dimanche 1er mai au lundi 2 mai, la France insoumise et EELV parvenaient à un accord en vue des législatives. Sur le terrain, en Alsace, les répartitions entre les deux formations se dessinent. La première circonscription de Strasbourg ira aux écologistes.

A Strasbourg, la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale veut faire preuve de pragmatisme avant tout. En vue de l'élection législative le 12 Juin, "il a été conjointement décidé que, pour la première circonscription du Bas-Rhin, tenant notamment compte de leur implantation locale, la candidature serait assumée par Europe Ecologie Les Verts" dit le communiqué rendu publique lundi en fin d'après-midi.

"Nos états-majors respectifs nous ont informé des accords nationaux. Toute la nuit de dimanche à lundi, nous étions en train de guetter la fumée blanche, et elle est arrivée." L'insoumis Léo-Paul Latasse en devient lyrique. 

Les écologistes seront donc candidats pour la première circonscription de Strasbourg, mais "c'est sûr! on aura des députés strasbourgeois La France Insoumise à l'Assemblée nationale" s'enthousiasme-t-il.

Les négociations continuent 

L'union des gauches n'est pas tout à fait bouclée. Les négociations se poursuivent avec le PS, mais aussi avec le PCF. L'idée, c'est d'arriver à un accord définitif pour le 3 mai, hautement symbolique car c'est la date anniversaire du triomphe du Front populaire aux législatives, le 3 mai 1936.

"Il y a un espoir très largement partagé et une attente très forte" dit Loïc Minery, porte-parole alsacien d'Europe-Ecologie-Les Verts. Les écologistes porteront des candidatures dans la 6e circonscription du Bas-Rhin, celle de Molsheim-Schirmeck, et dans la 5e circonscription du Haut-Rhin, à Mulhouse.

Mais me tableau n'est pas complet tant que les négociations se poursuivent avec le PS et le PCF.