Opération séduction : la SNCF recrute à Strasbourg et Mulhouse

Publié le

La SNCF recherche de nouveaux collaborateurs sur le territoire du Grand Est, en particulier sur Strasbourg et Mulhouse. Mardi 10 mai, un stand a été installé dans le hall de la gare de la capitale européenne afin de permettre aux candidats d'échanger avec le personnel.

Ce n'est pas la seule entreprise à être confrontée à des problèmes de recrutement. Mais cette fois-ci, la SNCF met les petits plats dans les grands. Ce mardi 10 mai, elle avait installé un stand dans le hall de la gare de Strasbourg de 7h30 à 17h. Objectif : susciter des vocations.

Une centaine de postes sont toujours à pourvoir dans le Grand Est. Ce stand doit permettre aux candidats d'échanger avec des personnels issus des principales activités du groupe. La SNCF a notamment besoin de contrôleurs, d'agents du matériel et de contrôle, de conducteurs, de personnes spécialisées dans la relation clients. Pas besoin d'être formé sur ces métiers pour postuler, des formations sont proposées en interne.

"Rejoindre la SNCF, c'est participer et œuvrer en faveur d'une mobilité plus verte et plus respectueuse de notre environnement, assure la direction. Mais c'est aussi rejoindre une entreprise dans laquelle les perspectives de carrière ainsi que l'épanouissement personnel sont des sujets au cœur de notre raison d'être et de nos valeurs." 

Quitter les sentiers battus du recrutement 

C'est la première fois que ce type d'opération est organisé à Strasbourg, après Metz le mois dernier. Il s'agit de compléter le dispositif classique tourné vers Pôle Emploi. "Nous avons même mis des annonces sur le Bon Coin, explique Aline Cocatre, du service TER Grand Est. Les gens intéressés nous parlent peu des changements de statuts. Ils viennent discuter, se renseigner, déposer leur CV. Ensuite, si leur candidature est retenue, ils passeront des tests médicaux et psychologiques."

Avec ce système, le processus de recrutement est beaucoup plus rapide. " Ici, on est directement en contact avec l'intéressé, précise Nathalie Mann, responsable du Pôle gestion RH pour le Grand Est. C'est comme si on lui expliquait directement l'envers du décor, le métier, les possibilités. On recrute à un niveau bac. C'est vrai que comme dans d'autres secteurs, le marché est très tendu."

La SNCF compte aujourd'hui plus de 3.500 salariés dans le Grand Est. "Nous sommes une entreprise tournée vers la mixité et l'environnement" assure Aline Cocatre. Deux points forts qui pourraient séduire les jeunes générations.   

Pour vous renseigner ou pour postuler: https://www.emploi.sncf.com/