Age de départ à la retraite : en Suisse, les femmes travailleront un an de plus, jusqu'à 65 ans, les frontalières aussi

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Munsch .

A une courte majorité, les électeurs suisses, appelés aux urnes ce dimanche 25 septembre 2022, ont décidé la prolongation du temps de travail pour les femmes, le faisant passer de 64 à 65 ans. Comment réagissent les frontalières alsaciennes ?

Le gouvernement suisse a utilisé le système de votation ce dimanche 25 septembre, pour déterminer l'âge auquel les femmes partiront à la retraite. 

Avec une courte majorité de 50,6 % des voix, les électeurs ont opté pour le prolongement du temps de travail, faisant passer l'âge de la retraite des femmes de 64 ans à 65ans. 

En France, le système des retraites repose sur un principe de répartition, les actifs financent les retraites, tandis qu'en Suisse, le système repose sur trois piliers : l' AVS (Assurance vieillesse et survivants, un des sujets du vote de dimanche), la prévoyance professionnelle et la prévoyance privée volontaire. 

Désormais, estime le ministre socialiste de la santé Alain Berset, le système suisse d'assurance vieillesse est à l'équilibre, mais avec une majorité aussi faible, pas de triomphalisme, d'autant que tous les cantons francophones ont voté contre

Les Françaises qui travaillent en Suisse sont concernées aussi

Pour les transfrontalières, les conséquences de cette votation sont les mêmes que pour les Suisses. Au CDTF, le comité de défense des travailleurs frontaliers, le secrétariat a eu dès ce lundi matin, des appels de femmes inquiètes. "Elles n'ont pas le choix, elles doivent prendre acte de la votation." explique le résident de l'association Jean-Luc Johaneck. "Elles nous demandent quand cette loi va entrer en vigueur, s'il y a possibilité pour elles de prendre une retraite anticipée. Elles ne sont pas nombreuses à être ravies de travailler plus longtemps."

Au service de renseignement Infobest Palmrein, on s'attendait à de nombreuses demandes de renseignements dès l'ouverture du standard ce lundi matin, mais cela n'a pas été le cas. "Toutes les personnes qui cotisent à la retraite en Suisse sont concernées par cette modification." explique Christiane Andler, "mais les transfrontalières étaient au courant de la votation depuis longtemps, elles se sont sans doute renseignées, ou alors elles discutent d'abord avec leurs collègues dans leurs entreprises ce lundi, et nous appelleront après."

Toutes les informations concernant le dispositif des retraites en Suisse sont disponibles sur le site de l'Office des assurances sociales suisses, sur lequel on apprend que "La réforme devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2024."

Egalité du temps de travail, mais pas des salaires

Suite à ce vote, les féministes descendront dans la rue pour manifester, car si les femmes doivent travailler aussi longtemps que les hommes, elles sont loin de gagner les mêmes salaires et de toucher les mêmes pensions. "Et rares sont celles qui ont cotisé dans des caisses de retraite complémentaire, faute de moyens." précise Jean-Louis Johaneck.

Selon le ministère suisse de l'Economie, en 2020, les femmes touchent en moyenne des pensions de près de 35 % inférieures à celles de leurs homologues masculins.

Les femmes du Parti socialiste, ce oui est un grand pas en arrière en matière d'égalité. Elles vont manifester à Berne ce lundi pour dénoncer le résultat.

Chez nos voisins helvètes, la réforme des retraites est passée par les urnes, en France le Président Emmanuel Macron et la Première Ministre Elisabeth Borne, vont réunir les ministres et chefs de la majorité fin septembre pour engager la réforme de la retraite en France.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité