Ardennes : plus d'un million d'euros saisis par la gendarmerie

Cet argent serait lié à une affaire de travail dissimulé dans le secteur de Vouziers.

L'affaire est entre les mains du procureur de Charleville-Mézières.
L'affaire est entre les mains du procureur de Charleville-Mézières. © Gendarmerie nationale
Ce matin les gendarmes ardennais ont saisi plus d'un million d'euros dans le secteur de la communauté de communes de Vouziers. Cette saisie serait liée à une affaire de travail dissimulé. L'affaire est maintenant entre les mains du procureur de Charleville-Mézières.

L'enquête des gendarmes sur des soupçons d'escroquerie au préjudice de la sécurité sociale les a mené chez un vendeur de chaussettes ambulant, et c'est dans l'un de ces domiciles que les enquêteurs ont découvert l'argent. 

Des enveloppes remplies de billets de banques

Tout commence au début de l'année 2014. La Caisse primaire d'assurance maladie alerte les services du procureur de la République de Charleville-Mézières pour lui signaler le remboursement de frais d'hospitalisation d'un montant de 400 € qui n'avaient jamais été réglés par le patient. Les gendarmes du groupement des Ardennes, accompagnés des spécialistes du groupe d'intervention régional de Reims, découvrent que l'auteur présumé des faits est propriétaire de trois maisons. Jeudi 5 juin, il est interpellé avec deux autres membres de sa famille. 

Et c'est au cours de la perquisition de deux de ses domiciles que les militaires découvrent plusieurs dizaines d'enveloppes remplies de billets de banque. Au total ce sont plus d'un million d'euros qui sont saisis. L'enquête doit maintenant déterminer l'origine de ces petites coupures. Le suspect principal, âgé d'une soixantaine d'années, officie comme vendeur ambulant sur les marchés de la région depuis de nombreuses années. 

Source : Le Parisien


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter