• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Ardennes: à Pauvres, un distributeur automatique de fruits et légumes ouvert 24 heures sur 24 fait un carton

Le fameux distributeur automatique de fruits et légumes à Pauvres dans les Ardennes / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne
Le fameux distributeur automatique de fruits et légumes à Pauvres dans les Ardennes / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne

Dans le petit village de Pauvres dans les Ardennes entre Rethel et Vouziers, on peut désormais profiter de légumes et de fruits frais 24 heures sur 24. Un distributeur automatique à casiers rend ce service depuis le début du mois de mai.
 

Par Daniel Samulczyk

Une envie de fraises à 3h du matin, c’est désormais possible même dans les petites communes éloignées des centres-villes. A Pauvres (Ardennes), Lydia et Gérard Duponcheel, un couple d’agriculteurs exploitant des serres, ont eu l’idée d’installer un système de distribution automatique à l’entrée du village pour vendre leurs fruits et leurs légumes.

 
Lydia et Gérard Duponcheel, agriculteurs aux serres de Pauvres dans les Ardennes / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne
Lydia et Gérard Duponcheel, agriculteurs aux serres de Pauvres dans les Ardennes / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne
 

"Il fait la vente à notre place"


Il faut dire que les Duponcheel sont très occupés toute la journée : ils grattent la terre, plantent, repiquent, arrosent et cultivent des dizaines de sortes de légumes locaux et fruits en tous genres dans leurs champs et sous leurs serres depuis bientôt trente ans. Alors, même si la vente directe devant la ferme reste un vrai plaisir et permet de belles rencontres avec les consommateurs, leur temps est compté et l’arrivée depuis le début du mois de mai de ce nouveau distributeur automatique est perçue comme une aide précieuse.

On avait ce projet là depuis cinq ans mais on n’avait pas l’emplacement pour le faire et comme on est dans les champs d’asperges, de fraises ou dans les champs de légumes, on n’est pas toujours à disposition du client, même s’ils peuvent venir directement aux serres. Maintenant, ils peuvent venir à n’importe quelle heure  et à n’importe quel moment pour choisir leurs légumes frais.
- Lydia Duponcheel, agricultrice aux serres de Pauvres

Un système de distribution de produits frais bien pratique à Pauvres / © Gérard Duponcheel,les serres de Pauvres 08
Un système de distribution de produits frais bien pratique à Pauvres / © Gérard Duponcheel,les serres de Pauvres 08

Dans un petit local construit au bord de la départementale qui traverse le village, trône ce nouveau vendeur tout en acier à qui, apparemment, il ne manque aucune case. Il en y en a 60 précisément, de ces cases ou plutôt de ces casiers, de plusieurs tailles pour accueillir différentes formes de contenus.

Plusieurs casiers à son actif

Lydia et Gérard voulaient proposer un grand choix de leur production aux clients de passage, aussi, l’appareil avec ses 60 compartiments numérotés permet de présenter les produits frais du matin et de faire ses courses en un coup d’œil. Des barquettes de fraises en casiers 20 à 28, de belles asperges au numéro 39 ou un panier entier composé des produits du jour pour 10 euros en case 52 : il suffit d’en annoncer le chiffre sur l’écran de la machine, de s’acquitter du montant demandé et la petite porte s’ouvre. Des champignons, de la rhubarbe, des pommes de terres, des navets, des salades : le rayon est ouvert non-stop jour et nuit et le vendeur n’est jamais fatigué. Un investissement sur plusieurs années pour le couple d’agriculteurs mais le service est bien là.

Pratique, rapide et en bord de route

Depuis le 1er mai, le local est devenu un vrai point de distribution pour les habitants des villages voisins et les visiteurs de passage. Ici, on vient chercher du vrai et du frais.

Une cliente qui apprécie cet appareil installé depuis le 1er mai à Pauvres / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne
Une cliente qui apprécie cet appareil installé depuis le 1er mai à Pauvres / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne

 

Dans le coin ça manquait, moi je trouve que c’est bien. Il en faudrait plus autour de Vouziers. Quelquefois le dimanche vous ne savez pas ce que vous voulez, là, on va chercher des fraises, des asperges, c’est très bien, c’est frais, c’est cueilli le jour, on a des choses agréables à manger et on sait d’où ça vient. Ce n’est pas comme dans les hypermarchés.
- Une cliente du village voisin

Le distributeur automatique de Lydia et Gérard est l’un des relais des circuits courts. Les prix proposés aux clients sont calculés pour offrir au couple de meilleurs revenus en fin de mois. Ce système de vente en casiers reste ainsi deux fois plus rentable d’après leur analyse que les petites marges obtenues péniblement en vendant aux grandes surfaces.

Trouvez le distributeur sur la carte

 

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus