Ardennes: “Sans la pluie, on serait bien resté encore un peu au camping après le Festival des marionnettes”

Les touristes-festivaliers présents pour le Festival des marionnettes à Charleville-Mézières font trois p'tits tours, et puis s'en vont / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne
Les touristes-festivaliers présents pour le Festival des marionnettes à Charleville-Mézières font trois p'tits tours, et puis s'en vont / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne

De nombreux touristes avaient réservé leur emplacement et traversé la France en camping-car pour venir au Festival mondial de marionnettes à Charleville-Mézières. Ils seraient bien restés plus longtemps dans la région, si la météo leurs offrait un autre spectacle.
 

Par Daniel Samulczyk

Le rideau vient à peine de tomber sur la 20e édition du Festival mondial des théâtres de marionnettes qui s'est tenue durant 10 jours dans la cité de Rimbaud du 20 au 29 septembre 2019. Dans le centre-ville de Charleville-Mézières, on range les décors, on démonte les castelets et la vie reprend son cours normal avec, encore, des étoiles plein les yeux pour beaucoup.
 

Le camping du Mont Olympe en centre-ville retrouve, lui aussi, un peu de calme après le rush des visiteurs de cette folle semaine. Quand on sait que 150.000 personnes viennent, à chaque édition, admirer les spectacles pendant cette période, on comprend que tous les hôtels et les campings des environs ont profité de cette affluence record.

Le camping du Mont Olympe se vide après le passage de centaines de festivaliers à Charleville-Mézières / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne
Le camping du Mont Olympe se vide après le passage de centaines de festivaliers à Charleville-Mézières / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne

La seule qui n'était pas vraiment invitée, c'était la pluie. Les touristes en train de remballer leur tente et les camping-caristes l'avaient un peu mauvaise ce lundi matin 30 septembre. Tout était parfait dans cette grande fête de la marionnette, sauf, la météo des derniers jours.
Alain et Mireille repartent à Montpellier, la météo les décourage de faire du tourisme dans les Ardennes en ce moment / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne
Alain et Mireille repartent à Montpellier, la météo les décourage de faire du tourisme dans les Ardennes en ce moment / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne

Pour Alain et sa femme Mireille, camping-cariste dans l'âme et amoureux des Ardennes, ce petit séjour leur laisse un arrière-goût de visite inachevée. Ils nous ont confié en soupirant : "on est venus exprès de Montpellier pour le festival et on s'était pris 6 mois en avance pour trouver cette place de camping. C'est idéal et bien pratique  pour nous ici, on n'a même pas pris nos vélos, on a tout fait à pied, on a juste la passerelle à traverser. Malgré la pluie, on a profité des spectacles dans les salles et sous les chapiteaux, le mauvais temps ne nous a pas trop gêné.

C'est maintenant que l'on serait bien resté s'il avait fait beau, trois, quatre ou cinq jours de plus, si la météo était plus favorable. On n'est pas pressés de rentrer, on serait bien allé faire du vélo sur la piste cyclable le long de la Meuse, et visité Sedan. Mais là, on va rentrer.
-Alain Boudeloup, touriste de passage et festivalier fidèle aux marionnettes

Je suis venu, J'ai vu, mais je n'ai pas vaincu, la pluie

Devant son grand camping-car rutilant, Matisse, une tasse de café à la main, offre un tableau apaisant du bonheur. Il ne pleut plus ce matin, et on aime à se le redire dans les allées du camping du Mont Olympe. C'est l'heure du départ aussi pour elle, mais pas question de prolonger le séjour. Tout ça, c'est une histoire d'eau.
Matisse s'est fait à l'idée qu'elle n'aura pas de coups de soleil dans les Ardennes en cette fin de Festival / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne
Matisse s'est fait à l'idée qu'elle n'aura pas de coups de soleil dans les Ardennes en cette fin de Festival / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne
 

Cette année, le Festival de la marionnette a été un peu trop mouillé. Nous sommes arrivés dimanche, il y a eu peut-être deux jours d'éclaircies, et ensuite la pluie. Au camping, on se sent un peu mouillé quand même. On y vient depuis 2006 mais là, on est trop mouillé et il faut que l'on rentre pour reprendre le travail.
-Matisse, Une camping-cariste qui n'aime pas les jours de pluie .

Le festival, une belle carte de visite pour le tourisme dans les Ardennes

A l'accueil du camping, c'est l'effervescence des grands jours : les touristes-festivaliers demandent leurs factures et s'apprêtent à quitter la ville. Pour beaucoup, la fête est finie et c'est l'heure de reprendre une activité normale.
Tous les touristes ne prolongent pas leur séjour, mais on a le sourire au camping de Charleville-Mézières / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne
Tous les touristes ne prolongent pas leur séjour, mais on a le sourire au camping de Charleville-Mézières / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne

Laurie à la réception, aidée de sa jeune collègue, tire un bilan plus que positif de ce Festival ardennais. Le camping a fait le plein et la saison termine en apothéose cette année. Entre deux départs, elle nous résume ce Festival animé : "nous, on a été complet à partir du 20  jusqu'au 29 septembre, et on a vu des personnes qui ont prolongé et demandé des recouches pour rester encore un peu. Il y a eu des personnes qui n'étaient même pas au courant du Festival mondial de marionnettes. Elles étaient de passage, et finalement, elles vont rester encore quelques jours."

La pluie avait entraîné quelques annulations, mais comblé de suite par de nouvelles réservations de passages, et le fait que les gens ont repris des nuits en plus pour visiter tranquillement la ville, c'est bien.
- Laurie Siquet, réceptionniste au camping du Mont Olympe


"Vu la superficie du terrain, on a essayé de voir avec un maximum de clients s'ils pouvaient partager un peu leur emplacement pour accueillir une tente en plus, et la majorité des personnes ont accepté. Ainsi, on a eu 180 emplacements de loués au lieu des 121 habituels", poursuit Laurie Siquet, réceptionniste au camping du Mont Olympe à Charleville-Mézières
La pluie aura eu raison de leur départ précipité, certains festivaliers reviendront découvrir les Ardennes sous le soleil / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne
La pluie aura eu raison de leur départ précipité, certains festivaliers reviendront découvrir les Ardennes sous le soleil / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne

Les touristes tombés sous le charme des Ardennes, quant à eux, n'ont pas souhaité ce matin, rompre la quiétude du moment. À l'heure où leurs voisins sèchent leurs toiles humides et leurs tapis détrempés, ceux-là, ne voient, peut-être, dans ce ciel bien gris de septembre, qu'une folle envie de soleil et de vacances en bonus.  
 

Sur le même sujet

Les + Lus