Vent dans les Ardennes : le trafic SNCF interrompu entre Reims et Charleville, pas de reprise espérée ce lundi soir

Des dégâts sont à déplorer dans plusieurs secteurs des Ardennes, après un fort coup de vent survenu dans l'après-midi, ce lundi 15 avril 2024. Le trafic des trains est suspendu entre Reims et Charleville-Mézières.

Le trafic des trains est à l'arrêt entre Reims (Marne) et Charleville-Mézières (Ardennes) après un important coup de vent survenu dans l'après-midi. Des arbres menacent de tomber sur les voies, la circulation des TER comme des TGV a été suspendue vers 16h30. 

Alors qu'une reprise était espérée pour 20h, le trafic reste arrêté pour des raisons de sécurité. "Des arbres situés chez des riverains en périphérie de la voie ferrée menacent nos installations ferroviaires. L’abattage de ces arbres nécessite une vigilance particulière compte tenu de leur taille et de leur proximité avec les voies", détaille la SNCF.

L'acheminement des voyageurs qui n'ont pas pu rejoindre leur destination doit se faire avec des cars de substitution. Mais la SNCF indique avoir des difficultés à en trouver suffisamment. La préfecture a été sollicitée pour lui venir en aide. "Nous sommes désolés de cette situation subie par nos voyageurs qui fait suite à la dépression Renata", indique la compagnie.

Le fort coup de vent qui a soufflé dans l'après-midi, ce lundi 15 avril, a également occasionné une cinquantaine d'appels aux pompiers des Ardennes. À 18h30, ils recensaient une dizaine d'arbres tombés sur la voie publique dans le département.

Toitures envolées

Par exemple, à Acy Romance, un arbre a chuté sur des fils électriques vers 16h20. Trois maisons et une écluse ont été touchées. Des réparations sont en cours. À La Romagne, le toit d'une grange s'est en partie envolé sur un quart de sa surface. Les pompiers ont procédé à la sécurisation du site. Du côté de Monthermé, un arbre est tombé sur des câbles téléphoniques.

À Raucourt-et-Flaba ainsi qu'à Margut, ce sont les toitures de plusieurs maisons qui se sont envolées. Des opérations de bâchage sont en cours, précisent les pompiers. La situation est similaire à Faissault, où 8 pompiers se sont déplacés pour des toitures envolées rue de l'Église.

À Harcy, c'est un câble téléphonique qui est tombé au sol, empêchant la circulation des véhicules. Elle a pu reprendre après l'intervention des pompiers, prévenus vers 17h15.

Météo France avait placé les Ardennes comme le reste du Grand Est en vigilance jaune pour un risque de vent violent, en raison du passage de la dépression Renata. Des rafales proches des 100 km/h étaient attendus dans le Nord, la Somme et le Pas-de-Calais, placés en vigilance orange.