Histoires 14-18 : la chapelle allemande de Falaise

© - Archives départementales des Ardennes
- Collection privée David Murzyn
- Pathé Gaumont
© - Archives départementales des Ardennes - Collection privée David Murzyn - Pathé Gaumont

Falaise, au cœur des Ardennes : un village occupé comme beaucoup d’autres par les troupes allemandes. Des occupants qui construiront sur place l’un des rares édifices religieux allemands encore préservé aujourd’hui. La chapelle de Falaise.

Par Juliette Maître

Falaise, village de cantonnement allemand

Dès septembre 1914, les premiers soldats allemands arrivent dans le village qui devient vite un lieu de cantonnement et de repos pour les troupes, à une vingtaine de kilomètres seulement du front de Champagne.
Comme dans le reste du département, la présence allemande à Falaise durera 4 ans, soit toute la durée du conflit.
Les corps des soldats, tués sur le front par les Français, sont rapatriés sur place pour y être enterrés.
Pour honorer la mémoire de leurs camarades et marquer le territoire de leur empreinte, les Allemands vont alors bâtir cette chapelle…en 1917.
Histoires 14-18 : la chapelle allemande de Falaise
Source archives : - Archives départementales des Ardennes - Collection privée David Murzyn - Pathé Gaumont  - France 3 - M. Guillerot


Une chapelle à la mémoire des camarades allemands


A l’origine de la construction,  les soldats du 236 ème régiment d’infanterie de réserve donnent une tonalité résolument antique à l’édifice… Sur la façade de 7 mètres de haut, abimée par les balles, un guerrier tient dans sa main droite une couronne de laurier, symbole de la victoire, et dans la gauche, un glaive représentant la force et le combat… Au fonds du monument, un bas-relief met en scène la veillée du défunt : l’épouse, tenant son enfant, et la mère se

Miraculeusement préservée des bombardements français, la chapelle ne fut découverte par les habitants de Falaise qu’en 1919, à leur retour sur place…
Tombée dans l’oubli, abimée par le temps, la chapelle de Falaise fut réhabilitée en 2010 grâce aux travaux d’un groupe de bénévole franco-allemand…


Sur le même sujet

Le maire de Taissy s'inquiète pour le futur des maires français

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne