Une montre connectée au secours des enfants autistes : l'inventrice en visite dans les Ardennes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Forboteaux
© Roxane Florin / France 3 Champagne-Ardenne

C'est une petite révolution technologique pour les familles d'enfants atteints d'autisme. Une montre connectée, disposant d'une application sur smartphone a été mise au point par une inventrice toulousaine, lauréate cette année du concours Lépine. Elle était en visite aujourd'hui dans les Ardennes.

Watch Help, c’est le nom de l’application présentée aux parents d’enfants autistes, lors d’une rencontre dans les Ardennes à Bourg-Fidèle.
Autour d’Estelle Ast, la créatrice de cette montre connectée, ils ont découvert cet outil qui pourrait faciliter le quotidien de leurs enfants et le leur. Grâce au logiciel mis en place, la montre rappelle quotidiennement à l’enfant ce qu’il doit faire.
Watch Help a pour objectif de mettre en place plus d’autonomie et ainsi soulager l’entourage.

Pour les parents réunis ce dimanche, démonstration était faite de la technologie employée et des moyens utilisés.
Cet outil devrait leur permettre de mieux comprendre leurs enfants.
Chocolat, pomme ou jus d'orange : des images pour exprimer ses envies à l'heure du gouter par exemple.
Les parents peuvent aussi programmer l'emploi du temps sur la montre, l'enfant reçoit ainsi les tâches à accomplir. Il y a de multiples possibilités.
Des parents attentifs aussi sur les bénéfices de cette technologie sur le long terme.

Alléger le quotidien des parents, des familles et permettre à l'enfant de s'épanouir seul : la montre connectée pourrait être une belle avancée.
Et pas seulement pour les enfants autistes, mais aussi pour toutes les personnes atteintes de troubles cognitifs.

Reportage complet dans notre édition du 19/20 sur France 3 Champagne-Ardenne.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.