Deux morts à Brienne-la-Vieille : un suspect de 53 ans interpellé par le GIGN

Ce mercredi 1er mai, deux personnes ont été tuées à Brienne-la-Vieille dans l'Aube. Une troisième a été blessée. Après l'intervention du GIGN, un suspect, âgé de 53 ans a finalement été interpellé. Les deux victimes sont deux hommes de 53 et 36 ans.

Après une nuit de recherche, un suspect a finalement été interpellé par le GIGN. Dans la nuit du mardi 30 avril au mercredi 1er mai, un homme âgé de 53 ans était recherché par les services de police après la découverte de deux corps sans vie à proximité d'une maison à Brienne-la-Vieille dans l'Aube, une commune proche du lac de Dienville.

Selon la Procureure de la République de l'Aube, Julie Bernier, un homme s'était présenté à la gendarmerie de Brienne-le-Chateau ce mardi 30 avril "exposant que des coups de feu avaient été tirés sur un camp de personnes appartenant à la communauté des gens du voyage sédentarisées sur la commune de Brienne-la-Vieille et qu'il avait été lui-même la cible d'au moins un coup de feu, son véhicule étant endommagé." L'homme a également déclaré connaître l'auteur des faits avant de donner son identité à la gendarmerie auboise.

Deux corps retrouvés

"Sur les lieux, les corps sans vie de deux hommes âgés de 53 ans et de 36 ans, l'un à l'extérieur à proximité immédiate de l'habitation, l'autre à l'intérieur, étaient découverts. Un quatrième homme était retrouvé blessé au niveau de la tête sans que ses jours ne soient en danger" indique toujours le communiqué de la procureure de la République de l'Aube. 

Dans cette affaire, "une voire deux armes à feu" auraient pu être utilisées par le suspect âgé de 53 ans. L'homme, recherché toute la nuit, a finalement été interpellé ce mercredi 1er mai à 9h45 "par le GIGN non loin du lieu des faits dans une zone boisée et placé en garde à vue. Les deux armes ayant pu servir à commettre les faits ont été découvertes" précise toujours le communiqué.

Dans cette affaire, une trentaine de gendarmes a été mobilisée. "Une enquête de flagrance des chefs d'assassinats et tentatives d'assassinats était immédiatement ouverte" conclue Julie Bernier, la Procureure de la République de l'Aube.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité