Fermée à cause des inondations depuis sept mois, cette route départementale est à nouveau ouverte à la circulation

Suite à sept mois de fermeture en raison d'inondations, la route départementale 68 entre Marnay-sur-Seine et Courtavant, dans l’Aube, a rouvert à la circulation hier, jeudi 6 juin.

Après presque sept mois de fermeture, la route départementale 68 est de nouveau ouverte à la circulation depuis hier, jeudi 6 juin 2024. Située entre Marnay-sur-Seine et Courtavant, hameau de la commune de Barbuise, dans l’Aube, elle avait été rendue inaccessible par un arrêté départemental le 13 novembre 2023. 

Cet arrêté considérait que la submersion localisée de la RD 68 entre Marnay-sur-seine et Barbuise (hameau de Courtavant), en raison de la crue du fleuve Seine, rendait la route impraticable. Cela nécessitait pour la sécurité des usagers et la sauvegarde de la structure de chaussée, une interruption temporaire de la circulation routière. Cette portion de route avait été fermée depuis la date de signature du présent arrêté et jusqu'à rétablissement complet des conditions normales de circulation. 

Crue d'une ampleur "inédite"

Une fermeture d'une durée "inédite", selon la propriétaire de la maison d'hôtes Le Prieuré, située à Marnay-sur-Seine, sur la route coupée et historiquement concernée par ces inondations "qui font partie du lieu" :

Chaque année, la terre est basse et le niveau de la rivière, géré par l'écluse, déborde. On inonde la campagne avant d'inonder Paris.

Anni Mahler-Lopes, propriétaire de la maison d'hôte Le Prieuré sur Seine

En temps normal, cette route de 4,7 kilomètres est "interdite aux poids lourds" et "majoritairement empruntée par les riverains", peu nombreux, notamment pour rejoindre Villenauxe-la-Grande et Nogent-sur-Seine, précise l'agence routière du département de Nogent-sur-Seine (Aube). Lors de la fermeture, une déviation avait été mise en place par les RD 52 et RD 619 via Pont-sur-Seine. 

Une route fermée.... mais des avantages

Mis à part les 15 minutes de trajet supplémentaires pour emmener ses enfants à l'école et les touristes qui, comme chaque année, forcent le passage et noient leur voiture, Anni Mahler-Lopes ne voit que des avantages à la fermeture :

La nature reprend le dessus, c'est une immersion et c'est magique. On va se baigner dans les inondations. Il y a aussi moins de voitures, c'est moins dangereux pour les enfants du village puisque souvent, quand la route est ouverte, les conducteurs ne respectent pas les limitations.

Anni Mahler-Lopes, propriétaire d'une maison d'hôtes

Étant donné la faible fréquentation autour de ce village de 200 habitants, l'impact sur le tourisme reste limité. Au contraire, même. La propriétaire, qui a fait de sa maison de campagne achetée il y a six ans sa résidence principale, décrit même des touristes qui profitent des inondations et vont s'y baigner. 

Il a également été question d'un projet, à Marnay-sur-Seine, pour couper la RD 68 le week-end afin de ralentir et laisser la place à la faune et la flore. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité