Aube : le port du masque reste obligatoire dans le centre de Troyes et près des gares du département

La préfecture de l'Aube a publié un arrêté mercredi 30 septembre pour prolonger l'obligation du port du masque dans certains lieux très fréquentés. Alors que la pandémie de covid-19 continue de progresser. 
Le port du masque reste obligatoire dans le Bouchon de champagne à Troyes. Ici, lors d'une visite d'exposition à l'Hôtel Dieu le Comte.
Le port du masque reste obligatoire dans le Bouchon de champagne à Troyes. Ici, lors d'une visite d'exposition à l'Hôtel Dieu le Comte. © FTV
Ne pas relâcher la pression. Le masque, encore le masque, toujours le masque. Le mois de septembre a vu la situation sanitaire se dégrader en plusieurs points du territoire national qui sont désormais en zone de circulation active du virus. Dans l’Aube, les indicateurs de suivi de l’épidémie (taux d’incidence dans la population générale et chez les plus de 65 ans, taux de positivité, nombre d’hospitalisations, dont les hospitalisations en réanimation) révèlent une tendance "qui doit imposer à chacun une très grande vigilance dans ses gestes quotidiens pour éviter une dégradation rapide de la situation telle qu’elle est constatée dans certains départements voisins", explique la préfecture dans un comuniqué. Qui détermine les zones où le masque est obligatoire. 

C’est pour cette raison que le préfet de l’Aube a décidé, après consultation des maires de Troyes et de Romilly-sur-Seine, et de la délégation spéciale de Nogent-sur-Seine de prolonger par arrêté préfectoral jusqu’au 31 octobre 2020, l’obligation de port du masque :
• dans le périmètre du « bouchon de champagne » de 7h à 3h du matin à Troyes.
• aux abords des gares de Troyes, Romilly-sur-Seine et Nogent-sur-Seine.
 

Les enfants de moins de 11 ans ne sont pas tenus à cette obligation. Il en va de même pour les personnes en situation de handicap, sur présentation d’un certificat médical. Le préfet de l’Aube précise que "les joggeurs ainsi que les personnes exerçant une activité physique au titre de la course à pied ou du vélo, ne sont pas tenues de porter le masque. Toutefois, il leur est demandé de privilégier leur pratique sportive à des horaires et en des lieux où la densité de population est faible. Il est rappelé que l’arrêté préfectoral du 21 août rend le port du masque obligatoire aux abords des infrastructures sportives entourant le Stade de l’Aube lors des compétitions qui y sont organisées". Une demande des cyclistes avait été faite lors du premier arrêté au début du mois de septembre. elle a été entendue. 

Le préfet rappelle que depuis le 20 juillet 2020, le port du masque est obligatoire dans les lieux publics clos pour toute personne à partir de 11 ans. Ces arrêtés préfectoraux renforcent donc les mesures déjà en vigueur.
• l’obligation d’être assis dans les restaurants et les bars et cafés est toujours en vigueur.
• le respect des gestes barrières, de la distanciation physique (notamment aux abords des lieux très fréquentés, en particulier les établissements scolaires) et la bonne application des consignes sanitaires est absolument essentielle pour endiguer l’épidémie, sauver des vies et éviter d’avoir à prendre des mesures plus contraignantes qui auront des effets sur les activités économiques et sociales. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets