• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Concours de berger : deux lycéens représenteront l'Aube et les Ardennes au Salon de l'Agriculture

© Brice Bachon / France 3 Champagne-Ardenne
© Brice Bachon / France 3 Champagne-Ardenne

Antoine Picard, du lycée de Rethel et Christophe Schreiner, du lycée de Saint-Pouange ont remporté hier la 14e finale territoriale de Champagne-Ardenne d'éleveur de brebis. Ils iront à Paris au Salon de l'Agriculture défendre nationalement les couleurs champardennaises.  
 

Par Raphaël Doumergue avec Brice Bachon

Une trentaine de lycéens participaient ce mercredi au 14e concours de berger organisé par le lycée agricole de Saint-Pouange dans l'Aube.  Au menu de ces ovinpiades, des ateliers qui reprennent les gestes techniques du métier de berger. Faire le tri entre les moutons, s'occuper de leurs ongles, établir leur état de santé ou l'état d'engraissement de l'animal…
 
© Brice Bachon / France 3 Champagne-Ardenne
© Brice Bachon / France 3 Champagne-Ardenne

Les différentes épreuves, jugées par des formateurs, ont pour but de faire toucher du doigt aux lycéens le métier d'éleveur ovin et d'initier des échanges avec des professionnels.

Au final, ce sont un Ardennais et un Aubois qui l'emportent. Antoine Picard, du lycée agricole de Rethel et Christophe Schreiner, du lycée agricole de Saint-Pouange font partie des 38 sélectionnés qui prendront part à la finale nationale le 23 février prochain au Salon International de l'Agriculture de Paris.
 
© Brice Bachon / France 3 Champagne-Ardenne
© Brice Bachon / France 3 Champagne-Ardenne

Car ce concours est également une façon pour la filière ovine de susciter des vocations. 45% seulement de la viande ovine que l’on mange en France est produite sur le territoire. Et le secteur a un besoin urgent de se renouveler et d’attirer des jeunes. Et d'ici quelques années, un éleveur ovin français sur deux en moyenne, aura pris sa retraite.


Voir le reportage de Brice Bachon et Stéphane Janeczko : 


 

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus